Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Égypte

Les réseaux sociaux sous haute surveillance

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a promulgué une loi portant sur la réglementation de la presse et des médias. Votée par le Parlement en juillet, cette nouvelle loi autorisera une surveillance étroite de certains comptes d'utilisateurs de réseaux sociaux, a rapporté hier le Journal officiel égyptien. Ces nouvelles réformes visent, en effet, à contrôler davantage les internautes, particulièrement les personnes jouissant d’une certaine notoriété, qui comptent plus de 5 000 abonnés en ligne, actifs sur les réseaux sociaux, un blog ou un site personnel. Ainsi, cette nouvelle loi limitera considérablement la diffusion de l’information sur internet, puisque le Conseil supérieur de régulation des médias sera autorisé à suspendre ou bloquer ces sites ou comptes s'il juge qu'ils “publient ou diffusent de fausses nouvelles” ou “incitent à violer la loi, à la violence ou à la haine”.  
Aussi,  cette nouvelle loi prévoit  une peine de prison d'un an et une amende de 50 000 à 100 000 livres égyptiennes (environ 2 440 à 4 885 euros) pour “toute personne qui accède délibérément ou par erreur, et sans raison valable, à un site, un compte privé ou un système informatique dont l'accès est interdit”. Au moins deux ans d'emprisonnement et 100 000 livres égyptiennes d'amende (4 885 euros) sont également encourus par “tous ceux qui créent, dirigent ou utilisent un site ou un compte privé dans le but de commettre ou faciliter la commission de crimes punis par la loi”.              


S. B./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER