Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Ils ont été kidnappés en 2017 dans le sud du pays

Libération de trois Turcs enlevés en Libye

Trois Turcs qui participaient à la construction d'une centrale électrique dans le sud de la Libye ont été libérés, près de huit mois après leur enlèvement, a annoncé hier à Tripoli le Gouvernement d'union nationale (GNA). En novembre 2017, la Compagnie nationale libyenne d'électricité, qui supervisait le projet de la centrale, avait indiqué que les trois Turcs ainsi qu'un ingénieur sud-africain avaient été enlevés à Oubari (un millier de km au sud de Tripoli). “Grâce aux efforts des services de sécurité, les trois techniciens turcs de la compagnie turque Enka (...) ont été libérés samedi soir”, a annoncé le GNA dans un communiqué, sans préciser qui les détenait.
Le gouvernement libyen n'a pas donné de détails sur les circonstances de la libération des trois hommes, ni sur le sort de l'ingénieur sud-africain. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les travailleurs étrangers et les représentations diplomatiques en Libye sont régulièrement la cible d'attaques et d'enlèvements par de puissantes milices ou par le groupe terroristes autoproclamé État islamique (EI).
L'enlèvement des techniciens turcs avait provoqué l'arrêt du projet de la centrale électrique d'Oubari qui était dans sa phase finale, et la compagnie Enka avait rapatrié l'ensemble de son personnel. La Libye souffre depuis 2011 d'une pénurie d'électricité et les autorités de transition successives ont été incapables de résoudre cette crise qui rythme le quotidien des Libyens.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER