Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Au moins six personnes tuées et une dizaine de blessés

Libye : poursuite des violences tribales à Sabha

Les violences tribales se poursuivent depuis une semaine à Sabha, dans le sud de la Libye, où les affrontements opposant la tribu de Ouled Slimane aux Toubous ont fait au moins six morts et une dizaine de blessés, dont des femmes et des enfants, selon des sources hospitalières et l’ONU. Les incidents se sont déroulés à Sebha, une ville à près de 700 km au sud de Tripoli qui est régulièrement le théâtre de heurts meurtriers entre des tribus rivales. “Six personnes ont été tuées dans les affrontements depuis le début du mois de février”, a indiqué jeudi à l'AFP Oussama al-Wafi, porte-parole de l'hôpital de Sebha. “Il s'agit de civils, dont une fille de 15 ans et une femme de 35 ans”, a-t-il précisé. Douze autres personnes, dont dix civils, ont été blessées. “Deux femmes ont notamment été blessées quand l'hôpital a été touché par des tirs”, a-t-il ajouté. Les combats opposent la tribu arabe d'Awlad Suleiman aux Toubous, à la peau noire, qui vivent à cheval sur la Libye, le nord du Tchad et du Niger. Les Toubous, principalement basée à Sebha et Koufra, dans l'extrême sud-est de la Libye, sont accusés par leurs rivaux de compter dans leurs rangs des combattants étrangers, notamment des Ttchadiens. La mission de l'ONU en Libye (Manul) a confirmé le bilan de six morts et a exprimé sur son compte Twitter sa profonde inquiétude face à cette escalade armée à Sebha (...) où l'hôpital de la ville a été touché à plusieurs reprises. “Le recours aux armes dans des zones densément peuplées doit cesser”, a souligné la Manul. La Libye est déchirée par des luttes de pouvoir et en proie à une insécurité chronique depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Elle est dirigée par deux autorités rivales. À Tripoli, le gouvernement d'union nationale (GNA) soutenu par la communauté internationale et un cabinet parallèle installé dans l'est du pays et soutenu par le maréchal Khalifa Haftar.

R. I/Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER