Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Les dirigeants indépendantistes CATALANS accusent Madrid

L’ONU enregistre la plainte de Carles Puigdemont

Carles Puigdemont, dirigeant catalan. © D.R.

Les autorités espagnoles avaient été mises à nu dans la gestion catastrophique du dossier du référendum d’autodétermination en Catalogne lors duquel Madrid avait été fermement interpellé par ses pairs européens à Bruxelles.

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, dont le siège est à Genève (Suisse), a affirmé avoir reçu et enregistré la plainte qu’il lui a été adressée par le dirigeant catalan, Carles Puigdemont, en détention depuis dimanche en Allemagne, à son retour de Finlande, après que l’Espagne ait relancé le mandat  d’arrêt européen contre lui et cinq autres dirigeants indépendantistes. Une lettre adressée l’avocate de M. Puigdemont, Rachel Lindon, confirme cette information, alors qu’en Catalogne une nouvelle vague de manifestations a provoqué de nouvelles tensions avec Madrid depuis l’annonce de l’arrestation de cinq autre dirigeants indépendantistes en fin de semaine dernière par les autorités espagnoles. La plainte de M. Puigdemont dénonce en effet la cabale dont il fait objet depuis la tenue le premier octobre dernier du référendum d’autodétermination en Catalogne et que la justice espagnole a invalidé, allant jusqu’à mettre cette région autonome sous tutelle et de procéder à plusieurs arrestations parmi les cadres dirigeants du mouvement indépendantiste. “L'organisme, basé à Genève, a enregistré la pétition de l'avocate internationale de l'‘ex-président’, Rachel Lindon, qui a dénoncé la violation de son droit de se présenter à une charge publique (article 25 du Pacte), le droit à l'association politique (article 22) et son droit à une expression politique pacifique (article 19). Cependant, cette étape n'implique pas qu'il a été admis pour le traitement”, a rapporté le journal catalan en ligne El Periodico, citant l’agence de presse espagnole officielle EFE. Selon la lettre envoyée à l’avocate de M. Puigdemont, les autorités espagnoles ont été saisies et disposent d’un délai de six mois pour répondre des faits qui leur sont imputés et présenter leurs preuves que les lois ont été respectées. Cette décision d’enregistrer la plainte de M. Puigdemont intervient quelques jours seulement après une autre requête que l’ONU a adressée au gouvernement espagnol de garantir les droits du député de Catalogne Jordi Sanchez, lui aussi arrêté la semaine dernière pour l’empêcher d’accéder à la présidence de la région. Lundi, la justice allemande a annoncé que M. Puigdemont va “rester en détention dans un premier temps, jusqu'à ce qu'une décision soit prise concernant une procédure d'extradition”, a rapporté l’AFP, citant le tribunal régional de Kiel, dans la région du nord de l'Allemagne où le dirigeant catalans avait été arrêté dimanche. “Il n'y a aucun recours possible contre cette décision”, a-t-il précisé.
Lundi, il a comparu devant un tribunal de Neumünster, ville dans laquelle il est également maintenu en garde à vue. Il s'agissait de formellement établir son identité et décider s'il restait ou non en prison. Désormais, il revient au tribunal de Kiel de trancher sur son éventuel extradition, selon le communiqué. Sur le fond, la justice allemande dispose d'un délai de 60 jours pour trancher sur la remise de M. Puigdemont à Madrid, a ajouté l’AFP.


Lyès Menacer

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER