Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Alors que l'ONU se félicite de la signature de l'accord

Mali: l'Algérie préside le comité de suivi

©D.R.

Le Comité international de suivi de l'Accord  de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, a été installé samedi à Bamako et sera présidé par l'Algérie.

La cérémonie d'installation du comité de suivi, dont le siège sera basé à Bamako, s'est tenue après la signature par la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali.

L'Algérie est représentée à Bamako par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Ramtane Lamamra avait indiqué récemment que dès l’instant où l’accord sera signé, la médiation internationale dans les négociations inter-maliennes, dont l'Algérie est le chef de fil, se transformera en Comité de suivi.

De son côté, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est félicité de la signature samedi à Bamako de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali par la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA).

Dans une déclaration de presse rendue publique par son porte-parole, Ban Ki-Moon a salué les parties maliennes et l'équipe de médiation internationale dirigée par l'Algérie pour leurs efforts qui ont mené au parachèvement du processus de signature.

Le chef de l'ONU a considéré que la signature par toutes les parties ouvrait désormais la voie à la mise en œuvre intégrale, selon le calendrier établi, de l'Accord de paix et de réconciliation. Ce dernier a été signé le 15 mai dernier par le gouvernement malien, les groupes armés dits de la Plateforme et par l'équipe de la médiation internationale conduite par l'Algérie. 

Un relevé de conclusions des négociations autour de l'application de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali et un document contenant des arrangements sécuritaires au Nord du pays ont été signés le 5 juin à Alger par les parties prenantes au dialogue malien. Il est à souligner que les mouvements politico-militaires du nord du Mali ont décidé jeudi dernier de se retirer de la localité de Ménaka, dans la région de Gao, conformément à l'Arrangement sécuritaire pour une cessation des hostilités, signé à Alger.

Salim KOUDIL/Agences

@SalimKoudil

Publié dans : algerie,mali,ONU,Salim KOUDIL

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER