Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Mali

Manifestation de soutien au président Keïta à Bamako

Des milliers de partisans du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, dit “IBK”, ont manifesté, dimanche à Bamako, pour le soutenir, à deux jours de sa prestation pour un second mandat de 5 ans et au lendemain d'une marche de l'opposition, qui ne reconnaît pas sa victoire.
Selon des organisateurs, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, dimanche, pour soutenir M. Keïta, tandis qu'une source policière évoquait la présence de milliers de personnes sans donner plus de détails. “Vive le président IBK”, “Nous voulons la paix”, “Le Mali est indivisible”, scandaient les manifestants. “La Cour constitutionnelle a prononcé son verdict, tout le monde doit le respecter. C'est aussi ça la démocratie”, a déclaré à la presse Idrissa Coulibaly, membre du Conseil national de la Jeunesse du Mali, (CNJ), l'une des organisations ayant appelé à manifester, en marge d'un rassemblement qui s'est déroulé sans incident. “Certains disent que nous avons, aujourd'hui, moins de monde qu'à la manifestation de l'opposition d'hier. D'abord, aujourd'hui, il n'y a aucun parti politique avec nous. C'est une marche organisée par nous. Et même s'il n'avait que deux personnes, c'est important pour la démocratie”, a-t-il ajouté. La Cour constitutionnelle a proclamé le 20 août Ibrahim Boubacar Keïta vainqueur de la présidentielle avec 67,16% des suffrages au second tour du 12 août, pour 32,84% à l'ancien ministre des Finances, Soumaïla Cissé. Les partisans de Soumaïla Cissé, qui n'a pas reconnu sa défaite, organisent des marches de protestation tous les week-ends depuis l'annonce des résultats définitifs.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER