Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Un nouveau rassemblement a eu lieu samedi soir

Maroc : la contestation s’organise à Jerada

Près d’un mois après la mort de deux mineurs, la ville minière de Jerada continue à vivre au rythme des manifestations populaires. Elles ne sont plus quotidiennes, mais elles sont organisées chaque mercredi et samedi. Pendant les autres jours de la semaine, des rassemblements de protestation se déroulent en soirée dans les quartiers de la ville. Ce samedi 13 janvier, ils étaient des milliers à battre le pavé dans les rues de Jerada. Les manifestants se sont rassemblés pacifiquement pour exiger “travail, développement”, et une “alternative” aux puits clandestins d’extraction de charbon, selon Saïd Zeroual, un responsable local de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), dans des déclarations à l’agence AFP. “La population de Jerada et de ses environs a répondu à l’appel du comité du Hirak”, a confié une source associative locale au média marocain “yabiladi”. Cette dernière a ajouté que “les habitants sont déterminés à continuer leur mobilisation. C’est leur seule option et leur unique moyen d’amener le gouvernement El Othmani à satisfaire leurs revendications”. Les habitants ont constitué des comités de quartier et élaboré un cahier revendicatif. La visite d’une délégation ministérielle dépêchée à Jerada au début janvier pour apaiser les tensions n’a pas “convaincu” les protestataires, qui veulent “des projets de développement concrets”, a rappelé Saïd Zeroual. Rappelons que cette commune déshéritée proche de la frontière algérienne est le théâtre de manifestations pacifiques depuis la mort accidentelle, le 22 décembre, de deux frères piégés sous terre alors qu’ils cherchaient du charbon dans un puits clandestin.


Merzak Tigrine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER