Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Ils sont 2 929 terroristes tunisiens dans des zones de tension

Menaces sur la stabilité de la Tunisie et de la région

Sofien Sliti, porte-parole du pôle judiciaire tunisien de lutte contre le terrorisme. © D.R.

Les autorités tunisiennes doivent gérer minutieusement le dossier du retour éventuel au pays de ces terroristes, qui constitueront une réelle menace pour la sécurité de la Tunisie.

Le porte-parole du pôle judiciaire tunisien de lutte contre le terrorisme, Sofien Sliti, a confirmé jeudi le nombre impressionnant de terroristes tunisiens se trouvant actuellement dans des zones de tension à travers le monde, particulièrement au Moyen-Orient, qui s’élève à 2929 personnes. La même source a ajouté que ceux qui sont revenus de ces zones de conflit avoisine les 160 personnes. “Le nombre des terroristes tunisiens se trouvant actuellement dans les zones de guerre s'élève à 2929 personnes, tandis que le nombre de ceux qui sont revenus de ces zones de conflit avoisine les 160 personnes”, a-t-il déclaré lors d’un congrès international sur la jeunesse et le terrorisme tenu à Tunis. Il a également souligné que 90% des terroristes revenus des zones de conflit sont incarcérés. Dans ce cadre, il a précisé que le nombre des terroristes détenus dans les prisons tunisiennes et/ou condamnés s’élève à 1500. Ce sont des chiffres qui font peur, car leur éventuel retour constituera une véritable menace non seulement pour la sécurité de la Tunisie, mais aussi pour tous les pays de la région, notamment l’Algérie. C’est dire la difficulté de la tâche qui attend les services de sécurité tunisiens, notamment en cas de retour massif de ces terroristes. Ceci étant, les autorités tunisiennes ne restent pas les bras croisés, comme l’a indiqué M. Sliti. Il a rappelé que son pays a déjà lancé une stratégie nationale pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme, “qui s’articule autour de la prévention, de la promotion du système éducatif, du développement des capacités de l’État tunisien au titre de l’employabilité et la création de richesse, outre le redressement du discours véhiculé sur les réseaux sociaux mais aussi au sein des lieux de culte”. Quant aux détails des chiffres rendus publics par ce responsable tunisien, ils indiquent que la tranche d’âge de ces terroristes est comprise entre 25 et 29 ans, et que 70% d’entre eux ne sont pas mariés. M. Sliti a révélé que 43% de ces éléments terroristes ont un niveau d'études secondaires, 47% ont un niveau d'études primaires et 4% seulement ont atteint les études supérieures. Pour ce qui est de l’origine des terroristes tunisiens ayant rejoint les zones de conflit, on apprend que 32% sont issus du grand Tunis, 28% des régions côtières, 23% du sud du pays, et 9% du centre de la Tunisie et du 8% du nord. Le gouvernorat de Médenine constitue le plus grand exportateur de terroristes (395 personnes), suivi de l'Ariana (295 personnes), de Monastir (205 personnes), de Tunis (201 personnes) et de Tozeur (11 personnes), a conclu la même source.


Merzak Tigrine

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
Brahms le 13/05/2018 à 15h27

Vous regardez sur "YOU TUBE" l'argent de Ben Ali et de sa famille allant jusqu'à des Ferrari, Rolls Royce, Hôtel à Paris, des paquets d'argent en devises entassés dans une bibliothèque avec cachette. Pendant 20 ans, ce dictateur a mené grand train laissant son peuple se débattre dans la misère sociale ou offrant sa population a des multinationales venant exploiter la main d’œuvre (corvéable et malléable à merci) pour enrichir des européens. Le terrorisme vient de la misère.

Brahms le 13/05/2018 à 18h58

Quand vous avez plein d'argent, vous avez des os à ronger. Vous achetez des entreprises, des magasins, de la marchandise, vous avez de l'occupation. Après, vous achetez une maison, villa, appartements, voitures etc... donc vous n'allez pas, vous amuser à casser, brûler ou tuer des gens. Par contre, quand vous n'avez rien, vous êtes frustré, haineux, jaloux, envié les biens des autres et certaines personnes basculent dans la violence, le banditisme, terrorisme car la société ne leur offre rien.

Commentaires
2 réactions