Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / International

Le principal conseiller économique de Trump jette l’éponge

Nouvelle défection à la Maison-Blanche

Le principal conseiller économique de Donald Trump, Gary Cohn, qui était vent debout contre la décision du président américain d’imposer des taxes douanières sur l’acier et l’aluminium, a démissionné mardi. “Ce fut un honneur de servir mon pays et de mettre en place des politiques pro-croissance favorables aux Américains, avec en particulier le vote d’une réforme fiscale historique”, a indiqué, dans un communiqué laconique, celui qui dirigeait l’influent Conseil économique national (NEC).
Cet ancien numéro 2 de la banque Goldman Sachs rejoint la longue liste de proches collaborateurs de M. Trump ayant quitté leurs fonctions à la Maison- Blanche au cours des derniers mois. “Gary (...) a fait un travail extraordinaire pour mettre en place notre programme, aidant à aboutir à une réforme fiscale historique et à libérer une nouvelle fois l’économie américaine”, a souligné Donald Trump, sans évoquer leurs désaccords de fond sur le protectionnisme.
Dans un tweet matinal, le locataire de la Maison-Blanche avait contesté mardi l’idée d’un fonctionnement chaotique de la Maison-Blanche, assurant que la cascade de départs au sein de son équipe n’était que le fonctionnement normal de la West Wing. “Il y aura toujours des départs et des arrivées et j'aime les dialogues robustes avant de prendre une décision”, a-t-il écrit. “Il n’y pas de chaos, juste une énergie fantastique”.
Il faut dire que cette nouvelle défection au sein de l’équipe de Donald Trump, est un signe qui ne trompe pas quant à la multiplication des désaccords à la Maison-Blanche quant aux décisions unilatérales prises par le président US dans de nombreux domaines.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER