Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Colonisation israélienne

ONU : les Palestiniens dénoncent les pressions américaines

Le ministre palestinien des Affaires étrangères a affirmé à l’agence de presse Wafa que les États-Unis continuent à exercer une énorme pression sur dirigeants palestiniens pour qu’ils abandonnent le chapitre VII du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, lié aux violations des droits de l’homme. Riyad Malki a expliqué que plusieurs délégations américaines sont arrivées à Genève pour faire pression non seulement sur les Palestiniens, mais aussi sur de nombreux pays pour qu’ils ne votent pas sur les projets de résolution qui devraient avoir lieu vendredi.
Il a indiqué que les contacts sont en cours avec la Mission de la Palestine auprès de l’ONU à Genève pour contrecarrer les tentatives américaines et à assurer l’adoption de projets de résolution sur la Palestine. Le chef de la diplomatie palestinienne a souligné que si le chapitre VII traite des violations des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés, le chapitre IV traite du règlement pacifique des différends mondiaux en général, signifiant que les États-Unis “ne veulent pas appeler les choses par leur nom”, et “veulent montrer qu’Israël viole les droits de l’homme”. Riyad Malki, qui a déclaré que les efforts se poursuivent pour obtenir plus de reconnaissance de l’État de Palestine, a révélé qu’il y avait des discussions avec la France, la Slovénie, la Belgique, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, le Luxembourg et la Colombie à cet égard pour examiner la possibilité de leur faire reconnaître la Palestine comme un pays indépendant.
Le ministre palestinien a qualifié de “ridicules et dangereuses” les menaces américaines visant à punir les pays qui ne soutiennent pas les positions américaines et israéliennes à l’Assemblée générale des Nations unies.

Merzak T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER