Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Alors que l’Europe ferme ses frontières en Méditerranée

ONU : “Un juin particulièrement meurtrier pour les migrants”

Le mois de juin a enregistré le plus fort nombre de migrants noyés en Méditerranée, a affirmé l’Agence de l’ONU pour les migrations (OIM) dans son dernier bilan. “En juin 2018, quelque 564 migrants ont été signalés noyés ou portés disparus dans les eaux entre l’Afrique du Nord et la Sicile”, a indiqué l’OIM, soulignant que durant la même période en 2017, ce chiffre était de 529 décès, de 388 en 2016, de 5 en 2015 et de 314 en 2014. “Ces tendances observées en juin se sont poursuivies. Au 18 juillet de cette année, 153 décès supplémentaires ont été enregistrés sur cette route périlleuse”, a ajouté l’OIM qui estime que “l’itinéraire de la Méditerranée centrale reste toutefois meurtrier”, même si le nombre d’arrivées sur les côtes européennes a beaucoup diminué en raison du dispositif répressif mis en place par les pays de l’UE.
“La route de la Méditerranée centrale reliant l’Italie à l’Afrique du Nord a enregistré, au mois de juin dernier, le plus grand nombre de décès le long de ce canal au cours des quatre dernières années”, insiste l’OIM. “Au total, selon le Projet de l’OIM sur les migrants disparus, il y a à ce jour, 1 490 décès de migrants sur toute la Méditerranée, soit plus de la moitié de ces décès depuis le 1er juin”, lit-on encore sur le site de l’ONU qui précise par ailleurs que “51 782 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en date du 18 juillet 2018. Ils étaient 110 189 à la même période l’an dernier, et 244 722 à la même date en 2016”. Aussi, l’OIM a relevé qu’avec 18 653 arrivées, l’Espagne est ainsi devenue la destination la plus prisée des migrants irréguliers qui traversent la Méditerranée, dépassant l’Italie (17 838) et la Grèce (14 940). En outre, près de 3 000 autres migrants (2 874 d’après les autorités espagnoles) ont tenté d’entrer en Espagne illégalement via les enclaves africaines de Melilla et de Ceuta.


L. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER