A la une / International

La situation risque de s’aggraver en 2018, selon plusieurs organisations onusiennes

Plus de 820 millions de personnes touchées par la famine

©D. R.

Plus de 820 millions de personnes étaient touchées en 2017 par la famine ou étaient sous-alimentées, selon le dernier rapport de l’Onu qui a été rendu public hier. «Pour la troisième année consécutive, la faim dans le monde a augmenté. Le nombre absolu de personnes sous-alimentées, c'est-à-dire celles confrontées à une privation alimentaire chronique, est passé à près de 821 millions en 2017, contre environ 804 millions en 2016. Ces niveaux sont les mêmes qu'il y a près de dix ans », lit-on dans le rapport élaboré par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et auquel ont collaboré l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette situation risque de s’aggraver en 2018, en raison de la persistance de l’insatbilité politique et des conflits armés dans plusieurs régions du monde, notamment en Afrique, au Proche-Orient et Amérique du Sud, notent les rédacteurs du document.

Lyes Menacer