Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

La guerre constitue la première raison de la famine dans le monde

Plus de 845 millions de personnes touchés en 2016

Quelque 815 millions de personnes sont touchés par la famine dans le monde en 2016 en raison des conflits, soit 11% de la population mondiale, indique le rapport de l'ONU sur la sécurité alimentaire mondiale diffusé hier. L'augmentation de 38 millions de personnes concernées par la faim l'an passé est “en grande partie due à la prolifération des conflits violents et aux chocs climatiques”, indique le rapport. Ce rapport est publié par trois agences de l'ONU, la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), le Fida (Fonds international des Nations unies pour le développement agricole), le PAM (Programme alimentaire mondial) auxquelles se sont jointes pour la première fois l'Unicef et l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Au total, quelque 155 millions d'enfants de moins de cinq ans souffrent d'un retard de croissance en raison de la faim, selon ce rapport, alors que 52 millions d'enfants souffrent d'insuffisance pondérale par rapport à leur taille. Les proportions les plus élevées d'enfants affamés ou malnutris sont concentrées dans les zones de conflit. Selon les agences onusiennes, 520 millions de personnes affamées sont recensées en Asie, 243 millions en Afrique, 42 millions en Amérique latine et aux Caraïbes. Selon ces chiffres, 11,7% de la population asiatique souffre de faim, 20% en Afrique, et 6,6% dans la zone Amérique latine et Caraïbes. Sur les 815 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde en 2016, 489 millions vivent dans des pays touchés par des conflits. Pour soutenir la production alimentaire dans les zones les plus pauvres du monde, l'ONU plaide pour l'investissement agricole des petits paysans, parallèlement aux gros investissements industriels réalisés actuellement.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER