Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

inondations en somalie

Plus d’un million d'enfants en danger de malnutrition

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a déclaré, vendredi, que plus de 1,25 million d'enfants risquaient de souffrir de malnutrition aiguë cette année en raison des inondations en Somalie. Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général des Nations unies, a indiqué lors d'un point-presse que l'agence estimait que près de la moitié des enfants somaliens âgés de moins de 5 ans, au nombre de 1,25 million, seraient sans-doute victimes de malnutrition aiguë cette année, dont 232 000 de malnutrition aiguë grave, qui nécessite des soins de survie spécialisés. “Nombre des régions touchées par les inondations se trouvent sur le chemin d'une épidémie de rougeole en cours, et la hausse des cas de diarrhée aqueuse et de choléra constitue une menace majeure”, a affirmé M. Dujarric. “La pluie répand des maladies particulièrement mortelles pour les enfants souffrant de malnutrition, dont le système immunitaire est fragile et épuisé”, a expliqué Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF à Genève. “Les inondations ont endommagé des points d'eau, des installations sanitaires et d'autres infrastructures cruciales. Par ailleurs, 22 centres de nutrition traitant plus de 6000 enfants souffrant de malnutrition aiguë dans des zones accueillant des déplacés internes ont dû être fermés”, a-t-il déclaré. M. Boulierac a fait remarquer que l'UNICEF allait être à court de financements à court terme, et que cela affecterait les services d'eau, de santé et de nutrition. “L'UNICEF a reçu 24,3 millions de dollars cette année, sur son appel de 154,9 millions de dollars, ce qui ajouté aux fonds reportés laisse un déficit de 110,3 millions de dollars, soit 71%”, a-t-il indiqué.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER