Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Crise du Venezuela

Probables sanctions de l’UE

L'UE pourrait débattre “dans les prochains jours” de l'opportunité d'imposer des sanctions contre le Venezuela, comme l'ont fait les États-Unis cet été, a annoncé hier la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Les 28 ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis à Tallinn, ont brièvement abordé la grave crise qui secoue le Venezuela, et discuté d'“options” à leur disposition pour amener le régime de Nicolas Maduro à dialoguer avec l'opposition. “La première des options est l'activité politique et diplomatique au Venezuela, avec nos amis en Amérique latine et dans les Caraïbes, mais aussi dans le cadre de l'ONU”, a expliqué Mme Mogherini. Mais les 28 pourraient aussi “discuter d'introduire des mesures ciblées”, autrement dit des sanctions, a-t-elle ajouté. L'Espagne pousse ses partenaires de l'UE à imposer des sanctions contre “ceux qui sont responsables de la situation actuelle”, comme l'a résumé en août son ministre des Affaires étrangères Alfonso Dastis. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a également réclamé des sanctions à l'encontre des “membres du gouvernement vénézuélien, y compris son président Nicolas Maduro et son entourage”, par un gel de leurs avoirs et une interdiction de voyager dans l'UE. Jusqu'ici, le sujet ne faisait pas l'unanimité parmi les pays de l'UE. Les États-Unis ont imposé fin juillet des sanctions juridiques et financières contre M. Maduro, qualifié de “dictateur”, sous la forme d'un gel de ses avoirs et d'une interdiction à tout ressortissant américain de commercer avec lui.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER