Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Processus de Genève sur la Syrie

Reprise des discussions le 21 janvier

Un nouveau round de discussions sur le conflit syrien est prévu sur trois jours à partir du 21 janvier à Genève sous l'égide de l'ONU, a indiqué mardi à l'AFP le négociateur en chef de l'opposition syrienne, Nasr Hariri. Il faut que la primauté de la recherche d'une solution politique en Syrie reste à l'ONU, a-t-il souligné, en évoquant les négociations que veut organiser la Russie les 29 et 30 janvier à Sotchi. Sur celles-ci, “nous n'avons reçu aucune invitation formelle”, a précisé Nasr Hariri lors d'un entretien avec l'Agence France-Presse. “Nous ne savons pas quel est l'objectif réel de la Russie” pour Sotchi, a-t-il précisé. Selon lui, l'ONU n'a pas encore pris de décision concernant sa participation à ces discussions en Russie. L'opposition syrienne “n'exclut pas” d'aller à Sotchi, mais si les prochaines discussions à Genève sont un succès, une éventuelle rencontre à Sotchi perd de son intérêt, a-t-il relevé. Selon lui, “l'ONU ne participera à Sotchi que si les discussions en Russie soutiennent le processus de Genève”. Par ailleurs, l'armée russe a affirmé hier dans son journal officiel que les drones ayant attaqué le week-end dernier les bases russes en Syrie ont été lancés depuis la région d'Idleb, où le régime de Damas mène une offensive à l'origine de tensions entre la Russie, la Turquie et l'Iran. Dix “drones chargés d'explosifs” ont attaqué dans la nuit du 5 au 6 janvier la base aérienne russe de Hmeimim alors que trois autres ont attaqué celle de la flotte russe à Tartous, en Syrie, sans faire de victimes ni de dégâts, avait indiqué lundi le ministère de la Défense.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER