Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Sahara Occidental

Reprise des pourparlers à Berlin

À l’issue de ses nombreuses consultations avec les deux parties en conflit, et les responsables de l’UE et de l’UA, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Horst Köhler, a invité le Maroc et le Font Polisario a un nouveau round de pourparlers dans la capitale allemande. Il y a lieu de noter que cette initiative de l’émissaire de l’ONU intervient quelques jours seulement après la tournée de l'ancien président allemand en Europe, précisément à Bruxelles, où il a rencontré la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, et à Kigali, où il s’est entretenu avec le futur président de l’UA, le président rwandais Paul Kagamé, et ensuite à Addis-Abeba où il a rencontré le président de la Commission de l’UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat.
Ces informations ont été rapportées par plusieurs médias marocains, qui se basent sur des fuites depuis le bureau de l’émissaire onusien pour le Sahara occidental. Ainsi, le site d’informations marocain “yabiladi”, indique qu’une source proche du dossier a affirmé : “L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU a choisi Berlin pour accueillir la rencontre, prévue en principe du 24 au 26 janvier”. Cette source ajoute que pour l’instant, “la position marocaine à l’invitation de l’ancien président allemand n’est pas encore arrêtée”. Reste à savoir comment se dérouleront ces nouveaux pourparlers. Y aura-t-il des discussions directes comme cela a été le cas sous le mandat du Néerlandais Peter van Walsun ou indirectes, en vigueur sous la médiation de l’Américain Christopher Ross ? Rappelons que les négociations entre Rabat et le Front Polisario, entamées en 2007 ont été interrompues en 2012, sans accord entre les deux parties, et avec la coupure depuis. Et c’est Horst Köhler qui tente de relancer ces pourparlers à partir de demain à Berlin.

Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 23/01/2018 à 16h25

Le Roi veut juste capter les richesses de cet endroit en y installant les américains et européens moyennant un pourcentage. Ce Roi d'opérette n'arrive d'ailleurs pas à gérer les malheureux marocains, comment voudrait - il s'occuper des malheureux du Sahara occidental ? Ce roi d'opérette veut en réalité transformer ces citoyens en esclaves, serviteurs à lui faire des bisous sur les mains pendant que lui se gratte le ventre à manger de la chorba et du tajine. Sa sœur habite dans le 16ème (Paris).

Commentaires
1 réactions