Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

HOrst KÖhler relance les discussions à Berlin

Sahara occidental : Abdelkader Messahel invité par l’ONU

La tenue de pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario à Berlin sous l’égide des Nations unies a été confirmée par un porte-parole onusien. Le communiqué de l’ONU indique que “l’émissaire personnel du secrétaire général prévoit en janvier et février d’organiser des discussions bilatérales avec les parties et les pays voisins. Il a envoyé des invitations au ministre des Affaires étrangères marocain Nasser Bourita et au secrétaire général du Front Polisario Brahim Ghali, ainsi qu’aux ministres des Affaires étrangères algérien et mauritanien”. Ainsi, le chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, est invité à assister au lancement de cette initiative de du nouvel émissaire onusien pour le Sahara occidental, l’ex-président allemand Horst Köhler, au même titre que son homologue mauritanien, en qualité de pays voisins. Il y a lieu de noter que la date de ces consultations, qui se dérouleront à Berlin, n’a pas été précisée par Stéphane Dujarric, le porte-parole de l’ONU. “J’ignore exactement l’emplacement de la rencontre (ou) si le gouvernement allemand nous prêtera un espace”, a-t-il répondu à une question sur le lieu exact du déroulement de ces discussions dans la capitale allemande. Rappelons que depuis sa nomination en août dernier par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, Horst Köhler a multiplié les efforts afin de relancer les pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario, dans ce conflit qui dure depuis des décennies. Il a notamment rencontré des responsables de l’Union africaine, dont le prochain président le Rwandais Paul Kagamé, le président de la Commission africaine, Moussa Faki Mahamat, et le responsable du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, l’Algérien Smaïl Chergui, ainsi que la patronne de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.


Merzak T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER