Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Primaires démocrates aux États-Unis

Sanders confirme son avantage face à Biden

© D. R.

Les candidats à la primaire démocrate se sont retrouvés pour un nouveau débat hier en Caroline du Sud, quatre jours avant un vote crucial qui offrira à Joe Biden une dernière chance de revenir dans la course et d'enrayer la dynamique victorieuse de Bernie Sanders. M. Sanders est jusqu'ici le grand vainqueur de ces primaires, après avoir obtenu samedi 46,8% des suffrages dans le Nevada, loin devant l'ancien vice-président américain. Mais son avance illustre la fracture au sein du parti, entre les partisans du sénateur socialiste et les tenants d'un discours libéral jugé “rassembleur” destiné à l'électorat conservateur. Lors du prochain débat, M. Sanders, 78 ans, sera dans le viseur de ses adversaires — Biden, Bloomberg, Buttigieg, Klobuchar — qui devraient de nouveau l'attaquer sur son programme trop radical à leurs yeux, le financement jugé flou d'une assurance santé universelle, ou sur ses récents commentaires sur Fidel Castro.  Dimanche, il a notamment salué le “programme massif d'alphabétisation” lancé par le père de la révolution cubaine, tout en assurant condamner “la nature autoritaire du régime”. Joe Biden a condamné une “admiration” pour des éléments de la dictature de Castro. Michael Bloomberg a rappelé le “sombre héritage” laissé par le défunt président cubain. Mais l'élu du Vermont, qui bénéficie d'une armée de militants fidèles, s'est révélé un tribun hors pair depuis le début de la campagne. “Les idées qui semblaient radicales il y a quatre ans sont devenues en quelque sorte dominantes”, a-t-il ainsi affirmé dimanche sur CBS. Joe Biden joue gros lors de ce débat. L'ex-bras droit de Barack Obama espère faire un bon score en Caroline du Sud, cet État où les Noirs représentent plus de la moitié de l'électorat démocrate. Après deux piteux scores dans l'Iowa et le New Hampshire, l'ancien vice-président âgé de 77 ans a relevé la tête dans le Nevada. Mais il a déçu lors des précédents débats où il s'est présenté comme le seul capable de battre Donald Trump en novembre. Son avance de près de quinze points dans les sondages en Caroline du Sud a fondu en quelques semaines et il se retrouve talonné par Bernie Sanders.
 

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER