Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

L’attaque va constituer un nouveau tournant

Syrie : Des militaires russes tués par Daech à Deir ez-Zor

© D. R.

Au moins 26 soldats syriens et 9 conseillers militaires russes ont péri dans une attaque perpétrée par l’autoproclamé Etat islamique (Daech), à Deir ez6zor, dans l’est la Syrie, où subsiste encore des poches de cette organisation terroriste, a indiqué le ministère russe de la Défense. «En Syrie, des militaires russes ont été tués dans un pilonnage des extrémistes. Dans la province syrienne de Deir ez-Zor, une batterie d'artillerie des forces gouvernementales syriennes a été attaquée sous le couvert de la nuit par un groupe terroriste mobile », a indiqué le communiqué qui avait fait état de la mort de «deux conseillers militaires russes, qui dirigeaient les tirs de la batterie syrienne » alors que «cinq autres militaires russes ont été blessés et transportés dans un hôpital militaire russe», a ajouté la même source, lit-on sur Spuntinik News, l’agence de presse moscovite. « Trente-cinq forces progouvernementales ont été tuées, et parmi elles figurent au moins neuf combattants russes. Une partie de ces Russes sont des soldats, mais pas tous», a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien  des droits de l'Homme (OSDH). Au cours de l'affrontement lors duquel les militaires russes ont trouvé la mort, 43 terroristes ont été abattus et 6 véhicules tout terrain équipés de mitrailleuses lourdes ont été détruits, a souligné l’agence russe, citant des sources militaires. Cette attaque contre des positions de l’armée syrienne, où sont présentes des forces russes va donner lieu à une réponse violente de la part de Damas, mais aussi de Moscou qui va accentuer sa lutte contre Daech en Syrie, au moment où les Etats-Unis cherche un prétexte pour faire voler en éclat le cessez-le-feu en cours, en multipliant les provocations contre Bachar al-Assad et son allié russe Vladimir Poutine.

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER