Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Moscou conclut un “accord final” pour l’évacuation des civils

Syrie : le dernier groupe terroriste de la Ghouta capitule

La Ghouta orientale est sur le point d’être complètement pacifiée, après l’accord conclu entre la Russie et le groupe terroriste Jaich al-Islam pour évacuer la Douma, leur dernier fief, a rapporté l’agence de presse syrienne Sana. “Un accord avait été conclu sur l’évacuation des terroristes de Douma”, a rapporté l’agence syrienne, soulignant que “l’accord prévoit l’évacuation des terroristes de l’Armée de l’Islam de Douma vers Jarablous et la régularisation de la situation des autres qui veulent y rester”. Les discussions ont été menées par le Centre russe pour la réconciliation en Syrie et qui se charge aussi de coordonner les opérations d’évacuation. “L’accord stipule aussi le retour de toutes les institutions étatiques dans la ville de Douma et la libération de tous les kidnappés, civils et militaires, ainsi que la remise des dépouilles des martyrs”, a ajouté Sana. De son côté, le Centre russe pour la réconciliation en Syrie a annoncé avoir achevé l'évacuation des membres d’un des cinq groupes terroristes qui contrôlaient la Ghouta orientale, a rapporté l’agence de presse moscovite Sputnik News. “Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit et la police militaire des Forces armées russes ont achevé avec succès une opération humanitaire de huit jours pour évacuer la formation armée Faylaq al-Rahman de la Ghouta orientale”, lit-on sur Sputnik. Grâce à cet accord, les autorités syriennes ont réussi le défi de reprendre le contrôle sur la Ghouta orientale, une localité stratégique située à la périphérie de Damas et que les groupes terroristes islamistes, considérés par les Occidentaux comme des opposants au président syrien Bachar al-Assad, avaient investi depuis des mois. Mais cela s’est aussi fait au prix de dizaines de morts parmi les civils, dans un conflit qui implique aussi plusieurs puissances étrangères, dont la Turquie, l’Iran, Israël, les États-Unis et leurs alliés occidentaux et arabes du Golfe.

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 03/04/2018 à 6h33

Ces terroristes islamistes ne sont pas capables de délivrer la Palestine ou de récupérer le plateau du Golan qui a été volé par Israël. Ils font l'inverse de ce qu'il faut faire c'est à dire détruire les pays musulmans pour les mettre dans le sous développement.

Commentaires
1 réactions