Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Au lendemain du référendum d’indépendance du Kurdistan irakien

Tension accrue en Irak et dans la région

Des membres de SWAT affiliés au ministère irakien de l'Intérieur se sont déployés dans les rues. © D.R.

Massoud Barzani a affirmé que ce vote ne serait pas aussitôt suivi d'une déclaration d'indépendance mais marquerait le début de “discussions sérieuses” avec Bagdad pour régler les contentieux.

Une victoire massive du “oui” au référendum d'indépendance est attendue au Kurdistan irakien, tandis qu'à Bagdad le gouvernement fédéral préparait hier sa riposte. Cette consultation, une décision unilatérale prise par le président du Kurdistan, Massoud Barzani, s'est tenue lundi, non seulement dans cette région autonome du nord de l'Irak – qui comprend les provinces d'Erbil, Souleimaniyeh et Dohouk –, mais aussi dans des zones que se disputent les Kurdes et le gouvernement central. Après les festivités de lundi, la vie quotidienne a repris ses droits hier à Erbil, capitale du Kurdistan. Mais ces discussions promettent d'être tendues et le risque d'escalade est grand face au refus du pouvoir central de voir l'Irak amputé de sa région nord. Le président irakien Haider al-Abadi a dénoncé une “décision unilatérale affectant l'unité de l'Irak”. Le député chiite Ali al-Alaq a indiqué à l'AFP que M. al-Abadi serait aujourd’hui au Parlement “pour discuter des décisions qu'il entend prendre dans cette crise avec le Kurdistan”. Lundi, le Parlement de Bagdad a voté une résolution “exigeant du commandant en chef de l'armée (M. al-Abadi) de déployer des forces dans toutes les zones” disputées, qui n'a pas encore été appliquée. La plupart avaient été conquises par les peshmergas, les combattants kurdes, en 2014, à la faveur du chaos qui a régné dans le pays après l'offensive des terroristes du groupe autoproclamé État islamique (EI/Daech). À l'étranger, ce scrutin est largement critiqué. Les États-Unis se sont dits “profondément déçus” de la décision d'Erbil de maintenir ce référendum “unilatéral”, craignant qu'il “augmente l'instabilité” de la région. Cette consultation a également été rejetée par la Turquie, la Syrie et l'Iran, trois pays voisins comptant des minorités kurdes. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a d’ailleurs mis en garde hier contre un risque de “guerre ethnique et confessionnelle” dans la région. “Si (le leader kurde irakien Massoud) Barzani et le gouvernement régional du Kurdistan ne reviennent pas très vite sur cette erreur, alors ils passeront à l'histoire avec l'ignominie d'avoir poussé notre région dans une guerre ethnique et confessionnelle”, a dit M. Erdogan lors d'un discours télévisé. Le chef de l'ONU, Antonio Guterres, s'est dit de nouveau “préoccupé” par le risque de déstabilisation, appelant “à des compromis”. Plus de 3,3 millions de personnes se sont rendues aux urnes lundi, soit 72,16% des inscrits, selon la commission électorale. Craignant d'éventuelles violences, “un couvre-feu total” a été imposé lundi soir dans le centre de Kirkouk et les quartiers arabes et turkmènes.


R. I./Agences


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER