Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

A la une / International

Mort de quinze patients faute de dialyse

Troisième jour sans électricité au Venezuela

Privés de lumière, d'eau et de moyens de communication, les Vénézuéliens ont vécu hier leur troisième jour d'une panne d'électricité générale qui a déjà tué au moins 15 malades dans les hôpitaux et accroît l'angoisse liée à la profonde crise politique et économique. Débutée jeudi vers 16h50 (20h50 GMT), cette coupure inédite dans ce pays de 30 millions d'habitants producteur de pétrole fournit un nouveau terrain à la lutte pour le pouvoir entre le président socialiste, Nicolas Maduro, et le chef de l'opposition, Juan Guaido, autoproclamé en janvier président intérimaire et reconnu par une cinquantaine de pays. Tous deux ont organisé samedi des rassemblements rivaux à Caracas. M. Guaido a appelé à une marche nationale sur la capitale pour pousser vers la sortie M. Maduro et répété sa disposition à autoriser une intervention militaire étrangère. M. Maduro, qui effectuait sa première apparition publique depuis le début de la panne, a dénoncé une nouvelle “attaque cybernétique” dans la “guerre électrique” menée, selon lui, par les États-Unis. Le Venezuela est quasiment à l'arrêt, avec magasins et écoles fermés et transports paralysés. À Caracas et sa périphérie, où vivent six millions de personnes, le courant n'est que brièvement revenu samedi. Des dizaines de passagers aux vols annulés attendaient à l'aéroport international de Maiquetia. “Aujourd'hui, 9 mars, nous avions avancé à près de 70% (dans le rétablissement de l'électricité) lorsque nous avons reçu à la mi-journée une autre attaque cybernétique visant une des sources d'énergie qui fonctionnait parfaitement. Cela a annulé tout ce que nous avions réalisé”, a expliqué Nicolas Maduro.
Selon le ministre de la Communication Jorge Rodriguez, la panne a été déclenchée jeudi par “une première attaque cybernétique contre le système de contrôle automatisé de la centrale hydroélectrique de Guri (sud-est) qui fournit au Venezuela 80% de son électricité”. Le gouvernement a affirmé qu'il fournirait à l'ONU “des preuves” d'une responsabilité de Washington dans cette panne.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER