Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Signé par près d’une centaine d’associations et d’ONG

Tunisie : un pacte pour l’égalité et les libertés individuelles

Le pacte signé par les associations accordent aux citoyens des libertés fondamentales. © D.R.

Décliné en dix points, le document défend l’égalité des droits entre les Tunisiens, peu importe leur sexe, leur âge, leur religion, leur orientation sexuelle et la couleur de leur peau.

Près d’une centaine d’associations de la société civiles et d’ONG locales et internationales a rendu public hier le “Pacte tunisien pour l'égalité et les libertés individuelles”, lors du “congrès de Tunis pour les libertés et l'égalité” qui s’est ouvert hier dans la capitale tunisienne. “Nous considérons que nous assistons aujourd'hui à un moment historique avec la publication du rapport de la commission sur les libertés individuelles et l'égalité et sa diffusion auprès du grand public”, lit-on dans le texte du pacte qui vient en soutien aux “recommandations de la commission sur l'égalité et les libertés individuelles et ses conclusions importantes et propositions sérieuses qui ouvrent la voie à une législation progressiste”, affirment ses initiateurs. “Nous sommes pleinement conscients de notre responsabilité de saisir cette occasion importante pour purger la législation tunisienne de l'emprise de la discrimination et d'autres formes de restriction et de répression des libertés afin de satisfaire aux exigences de la Constitution tunisienne du 27 janvier 2014 et d'harmoniser notre législation avec les normes internationales relatives aux droits de l'Homme et les tendances actuelles dans le domaine des droits de l'Homme et des libertés publiques et individuelles”, estiment les associations et les organisations qui ont signé ce document. “Notre soutien au rapport de la commission pour les libertés individuelles et l'égalité est une base pour défendre et endosser les libertés individuelles, rompant ainsi avec la distorsion, l'exploitation négative et la violence”, expliquent les auteurs du pacte. “Nous sommes convaincus qu'une réforme législative s'impose aujourd'hui pour aller de l'avant et construire la deuxième République tunisienne. Celui qui adhère au plein respect de la liberté et de l'égalité sans distinction de sexe, race, couleur, apparence physique, état de santé, handicap, orientation sexuelle, grossesse, langue, religion, opinion politique ou autre, origine nationale ou sociale, lieu de résidence, situation financière, mobilité sociale, état civil ou autre”, insistent-ils, estimant que “ce respect des droits de l'Homme et de l'égalité est une condition de la création d'un État démocratique et civil”. Le lancement de ce “Pacte tunisien pour l’égalité et les libertés individuelles” intervient dans un contexte de montée du climat d’intolérance en Tunisie et de tentative de remettre en cause, par certains cercles du pouvoir politique et sécuritaire, les acquis de la révolution populaire qui a mené à la chute de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali, le 14 janvier 2011.


Lyes Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER