Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Il a fait passer un ancien militaire vers la Colombie

Un député vénézuélien impliqué dans l'attentat contre Maduro

Le député de l'opposition vénézuélienne, Juan Requesens, récemment interpellé, a admis sa participation à l'attaque aux drones survenue, samedi dernier, à Caracas, lors de la cérémonie de commémoration du 81e anniversaire de la Garde nationale bolivarienne du Venezuela en présence du président, Nicolas Maduro, a annoncé, vendredi, le gouvernement. “Il y a plusieurs semaines, j'ai été contacté par l'ex-président du Parlement, Julio Borges, qui m'a demandé de faire passer une personne du Venezuela vers la Colombie. Il s'agit de Juan Monasterios, un des auteurs présumés de l'attaque”, a déclaré le jeune député de 29 ans dans une vidéo tournée par les autorités. M. Monasterios est un militaire vénézuélien à la retraite. Selon le procureur, 19 personnes au total sont directement liées à cette attaque qui, selon le gouvernement, a été organisée depuis une ferme à Chinacota, en Colombie, par des personnes qui ont reçu pour cela 50 millions de dollars. Juan Requesens, du parti Primero Justicia (la justice d'abord), fondé par Julio Borges, a été arrêté, mardi soir, par des membres de la police secrète vénézuélienne. Sa formation a indiqué que M. Requesens avait été déféré devant un tribunal et qu'il n'avait pas eu de contact avec ses avocats. La vidéo a été présentée par le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, qui a annoncé, par ailleurs, avoir demandé à Interpol de délivrer une notice rouge contre le leader d'opposition, Julio Borges, exilé en Colombie. “La demande s'étend à d'autres personnes résidant en Colombie et aux États-Unis”, a-t-il ajouté.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER