Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi

Une rapporteure de l’ONU réclame toujours justice

© D. R.

Agnès Callamard, rapporteure des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, a dénoncé mardi soir, la passivité de la communauté internationale face à l’affaire de l’assassinat du journaliste saoudien opposant, Jamal Khashoggi, dans le consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul, le 2 octobre 2018.

Chargée d’enquêter sur cette affaire, qui a révélé la véritable nature du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane (MBS), la militante des droits de l’homme a affirmé, mardi, lors d’une conférence à Bruxelles “qu’il est important de reconnaître que la communauté internationale a manqué à son devoir de veiller à ce qu'il n'y ait aucune immunité ni impunité possibles pour le meurtre de Jamal Khashoggi”, a rapporté l’agence de presse Reuters.

Mme Callamard n’a cessé de réclamer l’ouverture d’une enquête internationale indépendante pour établir toute la vérité sur l’exécution de Jamal Khashoggi par un commando saoudien à Istanbul et dont tous les éléments d’informations mènent vers le prince héritier. Mais les autorités saoudiennes ont rejeté sa demande, lui refusant même de se rendre à Riyad ou de discuter avec elle. Elle avait demandé d’interroger MBS et  d’autres hauts responsables saoudiens, en vain. 

Accompagnée de la fiancée turque du défunt journaliste à Bruxelles, Khadija Genghis, Mme Callamard a appelé l’Union européenne et les États-Unis à fournir plus d’efforts pour établir la vérité et juger les auteurs ainsi que les commanditaires de ce crime abominable. Khadija Genghis a déclaré pour sa part qu'elle était là pour rappeler à l’opinion publique qu'elles cherchaient toujours que justice soit rendue pour le meurtre de Khashoggi, a rapporté encore Reuters.

Pour rappel, Jamal Khashoggi, ancien chroniqueur au Washington Post, était un critique virulent du prince héritier, qui a cherché vainement à le ramener dans son giron avant de le faire taire pour toujours, en organisant cet assassinat, alors que d’autres militants des droits de l’homme et opposants à son intronisation sont amenés de force de l’étranger ou subissent un harcèlement continu sur internet. 
 

L. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER