Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Syrie

Washington conditionne le retrait de ses forces

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis a indiqué, mardi, que les forces armées américaines ne seront retirées de la Syrie qu’après l'éradication du groupe terroriste autoproclamé État islamique (Daech/EI) et l'obtention de résultats aux négociations de Genève. Intervenant lors d’une conférence de presse, le chef du Pentagone a posé les nouvelles conditions du retrait des forces américaines déployées illégalement en Syrie, sans l'aval de l'ONU et sollicitation du gouvernement syrien. “Premièrement, nous devons éliminer les éléments du groupe terroriste Daech. Nous devons être sûrs que cette organisation est complètement détruite”, a précisé M. Mattis. Dans le même contexte, il a ajouté que “les États Unis comptent former des forces armées locales et organiser des formations adaptées pour lutter contre le terrorisme”. Par ailleurs, un journal libanais a rapporté, hier, que de hauts responsables américains des services de sécurité avaient été reçus fin juin à Damas par les autorités syriennes, a rapporté, mardi, un quotidien libanais, alors que les États-Unis avaient rompu leurs relations diplomatiques avec la Syrie depuis 2011. Selon le journal Al-Akhbar, s'appuyant sur des sources anonymes crédibles, une délégation de responsables d'agences de renseignement et de sécurité américaine dirigée par un officier de haut rang s'est rendue durant la dernière semaine du mois de juin à Damas où elle avait eu une réunion avec le chef de la sécurité nationale Ali Mamlouk. “Les responsables américains auraient proposé aux autorités syriennes la disponibilité de Washington à retirer les soldats américains présents en Syrie”, a rapporté le quotidien libanais. Le retrait des militaires américains était, cependant, assujetti à trois conditions à respecter par la partie syrienne, a fait savoir Al Akhabar. Il s'agit, selon la même source, du retrait des forces iraniennes déployées dans le Sud syrien, des garanties sur une participation des compagnies américaines à l'exploitation pétrolière en Syrie et un partage par Damas des renseignements sur les terroristes étrangers présents en Syrie.

R. I. /Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER