Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Une trentaine de morts dans un raid sur un marché

Yémen : l’aviation saoudienne mise en cause

“Une trentaine de personnes qui se trouvaient sur un marché populaire ont été tuées hier, dans le nord du Yémen, dans un raid aérien de l'aviation de guerre saoudienne, qui n’est pas à son premier crime contre des civils dans ce pays que Riyad et ses alliés ont réduit en ruine. Au total, 29 personnes ont péri et 17 autres ont été blessées dans la localité de Sahar”, a indiqué un responsable des services de santé relevant des houthis. L'agence de presse Saba a accusé l'aviation de l'Arabie saoudite d'être à l'origine de ce bombardement qui rallonge la liste des victimes yéménites depuis le début de la guerre d’agression saoudienne en mai 2013. Selon elle, le raid a fait 21 morts et 9 blessés, tous des civils. Le raid a visé un marché populaire de la localité de Sahar, l'une des sous-préfectures de la province de Saada, majoritairement habitée par la communauté chiite houthie, selon les mêmes sources. Saba a publié une photo montrant des corps déchiquetés et carbonisés, présentés comme des victimes du bombardement d’hier.
La guerre fratricide au Yémen oppose les forces gouvernementales (sunnites), soutenues par Riyad, aux houthis, issus de la minorité zaïdite (chiite) et alliés de l’ancien président déchu, Ali Abdellah Saleh, issu de la communauté sunnite. En mars 2015, le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi a reçu le soutien d'une coalition arabe emmenée par Riyad, mais qui a soutenu pendant longtemps le régime de M. Saleh dans sa répression du peuple yéménite, avant de tomber en disgrâce dans le sillage de ce qui est communément appelé “Printemps arabe”. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le conflit a fait plus de 8650 morts et quelque 58 600 blessés. Une grande partie des victimes est tombée sous les raids ou les opérations militaires de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui niera encore son implication dans ce nouveau drame et sous l’œil complice de ses alliés occidentaux.

Lyès Menacer/Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER