Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

Superstitions

2 et fin

Selon la pensée occidentale, l’âme n’existe pas, et seul l’esprit est le résultat de nos connexions synaptiques. C’est pourquoi, ils ne croient à la science du rêve. L’islam et d’autres religions pensent au contraire que l’âme existe et qu’elle est une forme d’énergie inaliénable (elle ne change pas indépendamment de la durée ou de la forme). Du thé versé dans des centaines de tasses différentes restera du thé. Certes, une tasse qui est imprégnée de poison à la base affectera le thé, mais cela ne le changera pas, car il deviendra simplement du thé empoisonné.
Selon l’islam, l’âme est emprisonnée dans le corps et elle tente de communiquer avec le cerveau sur ses bonnes ou mauvaises actions. Étant donné que c’est le cerveau qui guide chaque action de l’être humain, il est logique que l’âme communique avec le cerveau. Cependant, le langage utilisé par l’âme est très complexe, et il utilise donc des images, des scènes, des sons et des sensations pour décrire les problèmes et les solutions du rêveur. Ce langage permet de prévenir ou de féliciter le rêveur quand c’est nécessaire. De ce fait, l’interprétation des rêves ne sort pas de l’humain, et on doit rester dans sa logique pour la comprendre. Si vous ajoutez des superstitions ou du folklore, vous pervertissez le rêve et son interprétation.
Une chose concernant les rêves est que tous ne sont pas importants. En fait, on a de vrais rêves tous les 2 ou 3 mois par an à condition qu’on bénéficie d’une excellente santé mentale et physique. Une personne ayant de la fièvre va faire des rêves à connotation négatives, car son corps se réchauffe et son esprit crée des images en conséquence.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER