Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Abdeslam

Ce prénom masculin est d’origine arabe. c’est un prénom composé de ‘abd “esclave, serviteur’’ et du nom divin al-Salâm “la Sécurité, la Paix’’, autrement dit : “serviteur de la Paix (Dieu)’’. Le ‘Abd Salam le plus populaire du Maghreb est le mystique ‘Abd Salam ben Mashîsh (populaire : Sidi Mshish). Il se donnait une ascendance chérifienne, faisait remonter sa généalogie jusqu’au prophète( QSSSL), mais son nom, Mashîsh, est typiquement d’origine berbère. Il naquit vers 1163, dans la tribu berbère des Banî ‘Arûs, chez les Ghoumâra, dans le Djbel La’lam, région de Tétouan, au Maroc. La réalité se confond avec la légende dans la vie de vie de ‘Abd Salâm ben Mashish. La tradition populaire lui attribue de nombreux miracles. Ainsi, à sa naissance, un essaim d’abeille s’abattit sur lui. C’est alors que le grand saint, ‘Abd al-Qadîr al-Djilânî surgit et les écarta. Il prédit alors un grand destin au nouveau-né. Selon ses biographes, il apprit le Coran à l’âge de 12 ans et, après sa formation dans diverses sciences, notamment le soufisme, il pratiqua la siyah’a ou l’errance des soufis, allant d’un village à un autre pour répandre son enseignement. Il eut pour disciple, un autre fameux mystique, al-Shadilî. Ce dernier s’était rendu à Bagdad, à la recherche du qûtb, le ‘“pôle’’, le mystique qui avait atteint le plus haut degré de spiritualité. Un mystique qu’il avait consulté lui avait dit que ce qûṭb se trouvait dans son propre pays. Il y retourna et il découvrit ‘Abd Salâm ben Mashish. Ce dernier s’était installé dans une grotte du Jbel La’lâm où il vivait en cénobite. On rapporte qu’il se revêtait d’un habit rapiécé et portait, en guise de coiffure,  une capuche faite de feuilles de palmier. C’est là qu’il reçut al-Shadilî et le forma. ‘Abd Salâm ben Mashish mourut en 1227, assassiné par Ibn Abî Tawajin al-kutâmî qui s’était déclaré prophète et avait vu dans le saint, un adversaire. L’assassinat fut commis près de la source où il faisait ses ablutions.
Depuis, cette source est devenue sacrée et les pèlerins qui rendent visite à son mausolée viennent encore s’y abreuver. De tous les écrits que l’on attribue à Ibn Mashîsh, on conserve une prière, ṣalat al-mashishiyya, la prière d’Ibn Mashîsh, où il fait l’éloge du Prophète(QSSSL).

M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER