Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Azouaou

Prénom masculin kabyle, bien connu, attesté au Moyen Âge. Ibn Khaldoun cite Azwaw Ibn Na’ma Ibn Khalfa, général berbère du IXe siècle qui prit part à la conquête de la Sicile, pour le compte des Banu al-Aghlab. Rappelons que chez les auteurs arabes et chez les arabophones algériens contemporains, les Kabyles sont appelés Zwawa, pluriel de Zwawi. Dans l’histoire des Berbères, Ibn Khaldoun résume, en une notice, les informations sur les Zwawa : “Les Zawâwa, grande tribu berbère, habitent, comme on le sait, les montagnes et les collines escarpées qui s'étendent depuis les alentours de Bougie jusqu'à Tedellis. Ils se partagent en plusieurs branches et occupent un territoire qui avoisine celui des Ketama… Les généalogistes les plus exacts tels qu’Ibn Hazm les comptent au nombre des peuples ketamiens.” Auparavant, dans une autre notice, il délimite leur territoire : “Le territoire des Zwawa  est situé dans la province de Béjaïa et sépare le pays des Ketama de celui des Sanhaja. Ils habitent au milieu de précipices formés de montagnes tellement élevées que la vue en est éblouie, et tellement boisées qu'un voyageur ne saurait y trouver son chemin” (p. 256). En fait, quand Ibn Khaldoun parle des Zwawa, il ne nomme que les tribus du Djurdjura, celles dont il a entendu parler, lors de son séjour à Béjaïa, il omet de parles des groupes de la vallée de la Soummam. Il faut dire, qu’à l’époque, et jusqu’à la conquête française, les montagnes kabyles constituaient une forteresse, ou les différents occupants, des Romains, aux Arabes, en passant par les Turcs, n’avaient pu s’y implanter. Notons que Zwawa, utilisé par les auteurs arabes, n’est jamais utilisé par les Kabyles pour se désigner. Cependant, on peut le rapprocher de Agawwa, qui désigne une tribu du Djurdjura. A. Hanoteau, au XIXe siècle, dénombrait, sous le nom d’Igawawen, huit tribus, regroupées en deux fédérations : les Aït Betrun et les Aït Mengellat. On a écrit que Zwawa, singulier Zwawi, est l’arabisation de Azwaw (employé aujourd’hui comme prénom typiquement kabyle) est l’ancienne dénomination des Kabyles. L’argument est que Azwaw est un prénom et un nom de clan répandu en Kabylie. En fait, on peut dire la même chose d’autres noms de tribu et de clans kabyles, attestés également comme prénoms dans le passé : Waghlis, Yaɛla,  etc.


M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER