Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

Interprétation des réves

Courrier & courriel

Oh maman !

Ci-dessous, un rêve qui m'intrigue beaucoup depuis que je l'ai fait l'année passée (vers le mois de mars) quelque temps avant la prière d'el-fadjr.

Je me voyais dans une maison qui se faisait passer pour la nôtre sans qu'elle le soit dans la réalité. Elle était si grande, si haute (surélevée) et dotée d'une grande cour. Soudainement, la porte de sortie s’entrouvrit et d'innombrables moutons et vaches s'y ruaient impétueusement et sans cesse. Ces bestiaux aux gabarits immenses me faisaient grandement peur, à telle enseigne que je me mettais à crier à l'adresse de ma mère : “Oh, mère ! Nous allons certainement être écrasées toi et moi, nous ferions mieux de déguerpir. Que prend-il à mon père (déjà décédé et n'ayant rien légué), pourquoi ne veut-il pas arrêter d'envoyer ces innombrables processions de bestiaux ?” Ma mère semblait indifférente. Je la pris, donc, par la main, la fis dévaler un escalier et nous nous mîmes à nous éloigner de notre maison.
Dans le rêve, mes deux sœurs mariées apparurent si lointaines, dans la cour, que je pouvais seulement apercevoir leurs silhouettes.

RÉPONSE :
 Contrairement à ce que vous pensez, la déferlante de vaches et de moutons annonce de bonnes choses, surtout pour vous. Disons incha Allah.

Le bateau chavire !

 J’ai rêvé, mardi 12 juillet 2016 à 2h, ceci :
je voyais au loin un bateau à plusieurs étages  dans le port en train de tanguer, il y a eu un balancement sur le côté gauche, puis le bateau s’est renversé sur le côté droit.
Je me retrouve à l’intérieur des bâtiments portuaires, avec des bureaux à gauche et à droite sans le personnel.
Deux hommes devant moi, l’un âgé de 30 à 35 ans et l’autre de 20 à 25 ans, l’un deux portant un sac à dos. Je leur ait dit : “Voulez-vous qu’on vous aide ?” L’un d’eux me dit : “Si tu veux.”
Nous passons dans un couloir où il y avait des bureaux des deux côtés sans le personnel.
Dans mon for intérieur, j’ai dit : “Aucune formalité à remplir.”
Je suivais les deux personnes à travers ce corridor, puis je tourne à gauche et je vois une pente avec des garages à gauche et à droite avec des portes métalliques de couleur grise.
Je voyais des gens pousser la poupe du bateau avec une certaine rapidité pour le faire entrer dans le garage situé à droite. Sonnerie du réveil à 2h pour les prières surérogatoires.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER