Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Drusilla

Drusilla est une princesse maure. Elle est la fille de Ptolémée, et donc la petite-fille du roi Juba II et de Cléopâtre Séléné, fille de la grande Cléopâtre d’Égypte et du triumvir Antoine. Cependant, selon une autre hypothèse, elle serait la sœur de Ptolémée, et non sa fille, donc fille de Juba II et de Cléopâtre Séléné. En fait, il y eut bien une autre Drusilla, fille de Cléopâtre Séléné : on peut s’étonner que Cléopâtre, qui est restée attaché à ses racines égyptiennes, n’ait pas donné un nom ptolémaïque à sa fille, on l’explique par le fait qu’elle l’ait nommée ainsi en l’honneur de Lvia Drusilla, la femme d’Auguste. L’autre Drusilla est née de l’union de Ptolémée avec Julia Urania d’Émesse.

Rappelons que Ptolémée est le dernier roi de Maurétanie, fils de Juba II et de Cléopâtre Séléné. Sa mère, en souvenir de ses ancêtres, lui avait donné le nom d’un de ses aïeux, Ptolémée Philadelphe. Comme son père, il cultiva l’amitié de Rome. Ses monnaies en témoignent, avec des représentations magnifiant l’Empereur. Il ne fut pas, comme son père, un fin politique ni un savant érudit, mais un souverain préoccupé par le luxe de sa cour et de ses vêtements. Il eut quand même sa statue dans le gymnase de Ptolémée Philadelphe à Athènes (S. Gsell, 7, 283). En 37, Gaïus César, surnommé Caligula, cousin de Ptolémée, par le triumvir Antoine, parvint à l’Empire. Au début, les relations entre les deux rois étaient amicales, et Caligula associait son parent à ses bouffonneries. En 40, Caligula l’invita à Rome. Il se rendit avec lui à Lyon en compagnie de deux autres rois invités, Agrippa, petit-fils d’Hérode et Antochos de Commagène. Au cours d’un spectacle, il apparut vêtu d’un manteau pourpre, ce qui rendit Caligula furieux, le pourpre étant l’apanage de l’empereur.  Elle épousa Félix, procurateur de Judée, un esclave affranchi de Antonia Minor, la sœur de l’empereur Claude, auquel il est fait une allusion tacite dans Histoire romaine. Plus tard, Félix se sépara de Drusilla et épousa une autre femme, nommée également Drusilla, fille d’Agrippa 1er , roi juif de Judée. D’ailleurs, Suétone, dans Claude, parle de Félix comme celui qui épousa trois reines, dont les deux Drusilla. Drusilla, elle, se remaria avec Sohaemus, prêtre-roi d’Émesse, et eut un fils, Gaius Julius Alexio qui succéda à son père.


M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER