Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Masties

Son nom figure sur un elogium, découvert en janvier 1941 au sud de Arris, dans les Aurès, non loin de la cité antique de Sanef. L’inscription a d’abord été publiée par l’historien français J. Carcopino, qui l’a ainsi traduite : “D.M.S. (Aux Dieux Mânes) consécration. C'est moi, Masties, duc pendant 67 ans, imperator pendant 40 ans, qui jamais ne me suis parjuré, qui, point davantage, n'ai rompu la foi que j'avais engagée, ni envers les Romains, ni envers les Maures, qui me suis révélé dans la guerre et dans la paix, et qui ainsi, vu mes hauts faits, ai été béni de Dieu qui était avec moi. Moi Vartaia, j'ai élevé cet édifice avec mes frères. Pour lequel il a dépensé cent deniers”. Selon l’interprétation de Carcopino, Masties a été nommé duc par Valentinien III et se serait proclamé empereur en 476, après l’effacement de l’autorité romaine. Il serait mort, 40 ans plus tard, soit en 516. Plus tard, un autre chef maure, nommé Vartaia. La lecture a été corrigée par la suite : Masties était duc et porta bien le titre d’empereur, mais pendant 10 ans et non 40 ans, c’est Vartaia qui a élevé le monument d’Arris, mais il a coûté 100 siliques et non 100 deniers. En tenant compte de ces détails, une autre traduction suivante : “D.M.S. Moi Masties, duc pendant 67 ans, imperator pendant 10 ans. Je n’ai jamais parjuré, ni rompu la foi, ni à l’égard des Romains ni à l’égard des Maures, et j’ai obéi à Dieu dans la guerre comme dans la paix, et pour cela, en raison de ma conduite, Dieu a mis sa complaisance en moi. Moi Vartaia, j’ai élevé avec mes frères ce monument, pour lequel j’ai dépensé cent siliques ou cent solidi.” L’interprétation de DMS comme une référence aux dieux mânes ne peut être retenue, l’inscription ayant une consonance chrétienne très nette et Masties était chrétien, ainsi que le montre sa profession de foi. Le mot duc qu’on avait expliqué comme une fonction officielle romaine doit être également réinterprété : le titre ferait allusion une chefferie exercée sur une tribu. Le titre d’imperator semble aussi ambigu : s’agit-il d’une prétention à prendre la succession des empereurs de l’Occident ou tout simplement, comme pour duc, d’un “titre berbère” ?  On ne saurait trancher. Quoi qu’il en soit, Masties a dû être un personnage important. Il mourut peu après la reconquête byzantine..

M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER