Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Interprétation des rêves

L’origine des prénoms employés en Algérie

Salman

Salman est un prénom masculin d’origine arabe. C’est la forme intensive de sâlim, “très sain, très intègre”. Il dérive du verbe salama, être en bon état, être sain et sauf, échapper au danger, jouir de la sécurité, se porter bien, être sans  défaut ; se soumettre, d’où silm “paix” et islam religion musulmane, religion de la soumission à Dieu.
Le plus célèbre des Salman de la tradition musulmane est le compagnon du Prophète Salman al-Fârisî, ou Selman le Perse, appelé également, dans sa langue, Selman Pak ou Selman le pur. Selon les sources, il était originaire d’une bourgade appelée Jiyan, à proximité d’Ispahan. Sa famille était riche et possédait de vastes domaines. Il fut élevé dans la religion zoroastrienne, et on l’occupait, dès son jeune âge, à entretenir le feu sacré que l’on adorait. Un jour, alors que son père l’envoyait inspecter ses terres, il passa devant une église et entendit les prières. Il fut attiré, entra et assista à l’office. Il fut impressionné et demanda à un prêtre de lui expliquer sa religion et son origine. Le prêtre lui répondit que le christianisme venait d’Orient. Salman envisagea aussitôt de partir en Orient mais son père qui craignait qu’il abjure le zoroastrisme l’en empêcha. Le jeune garçon n’abandonna pas son projet, et à la première occasion, il rejoignit une caravane en partance pour la Syrie. Il séjourna chez un prêtre, et il constata que cet homme ne se comportait pas selon les principes qu’il enseignait : il détournait les aumônes et s’enrichissait. Il fréquenta d’autres moines, et c’est d’eux qu’il apprit qu’un prophète, qui enseignait la religion d’Abraham, venait de surgir parmi les Arabes et qu’il complétait la religion du Christ. Salman entreprit alors de se rendre au Hidjaz. Au cours du voyage, il fut capturé par des bédouins et vendu comme esclave à Médine. C’est dans cette ville qu’il rencontra le Prophète Mohammed, et dès qu’il l’entendit, il se convertit à l’islam. Les musulmans réunirent aussitôt la somme nécessaire pour le faire affranchir. Il fut un fervent musulman et le Prophète le tenait en grande estime. Il s’illustra particulièrement dans les batailles que le Prophète livrait aux païens. Durant le siège de Médine, c’est lui qui suggéra au Prophète de creuser des tranchées autour de la ville. Les assaillants, menés par Sofiane Ibn Harb, levèrent le siège au bout d’un mois. Plus tard, Salman fut nommé gouverneur de la Perse.

M. A. Haddadou
mahaddadou@hotmail.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER