Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Bréves de l'Est

Elle sera opérationnelle du 18 Juin au 22 Octobre prochain : Réouverture de la ligne aérienne Jijel-Paris-Mulhouse
Dans le but de renforcer le transport aérien entre Jijel et la France et aussi satisfaire la demande des voyageurs qui convergent vers Jijel durant la saison estivale, la compagnie aérienne française Air Méditerranée a déposé une demande d’autorisation pour effectuer des vols entre l’aéroport Ferhat-Abbas de Jijel, Charles de Gaule (Paris) et Mulhouse, avons nous appris hier de sources sûres. Selon nos informations, la liaison entre les villes de Jijel, Paris et Mulhouse sera opérationnelle du 18 juin jusqu’au 22 octobre prochain, soit une durée de quatre mois. Sur un autre volet, les autorités locales de la wilaya de Jijel ont demandé au ministère des Transports et à la compagnie aérienne Air Algérie d’ouvrir une ligne entre Jijel et la France pour mettre fin aux désagréments causés aux voyageurs qui se rendent à Jijel, et qui sont généralement obligés d’atterrir à Constantine, Béjaïa et Alger pour ensuite rejoindre leur patelin. Notons enfin que cette ligne a été inaugurée en juin 2010 avec un Airbus 321 transportant 220 passagers, avant d’enregistrer un arrêt dont on ignore les causes. En attendant de voir cette nouvelle se réaliser, les habitants de Jijel continuent à faire au moins 100 kilomètres de route pour rejoindre l’aéroport international le plus proche.
Mouloud SAOU

JIJEL : Démantèlement d’un réseau national de trafic de drogue
Les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants de la sûreté de wilaya de Jijel ont réussi dimanche à démanteler un réseau national de trafic de drogue. Ce dernier, dont les ramifications s’étendaient jusqu’à plusieurs wilayas de l’Ouest, est composé de sept individus âgés entre 23 et 47 ans et a été neutralisé dans la commune d’El Ancer à 40 kilomètres à l’ouest de Jijel, avons-nous appris de sources sécuritaires. Cinq personnes issues du plusieurs wilayas  Jijel, Aïn Témouchent, Oran et Biskra ont été arrêtées au niveau de ladite commune, en possession de 42,5 kilos de kif traité.
Après interrogatoire, les mis en cause ont dénoncé leurs complices. Les informations concernant ce réseau national ont permis à la police d'appréhender deux autres narcotrafiquants, mais cette fois-ci à l’ouest du pays, probablement sur une route menant à Aïn Témouchent. La police a réussi à récupérer 27,5 kilos de kif. Suite à cela, un total de 70 kilos de kif traité, deux voitures, des téléphones portables et une importante somme d’argent  en devises et en dinars ont été saisis, indiquera l’officier Abdelaziz Bourbie.
M. S.

MILA : La RN79 A coupée à la circulation
Les habitants de la cité Khalfaoui, au nord de la ville de Mila, sont descendus nombreux, ce lundi matin, sur la RN79 A et l’ont bloquée à la circulation automobile en érigeant des barricades de pneus enflammés et de pierres sur la chaussée. Les contestataires déplorent la poussière qui se dégage en nuage au passage des camions qui empruntent quotidiennement cette route d’évitement émaillée de nids-de-poules et de crevasses. “Nous exigeons le bitumage de cette route avant l’été, sinon nous récidiverons régulièrement”, nous dira l’un des protestataires approchés sur les lieux. Il est à signaler que les camions de transports de véhicules neufs empruntant ce contournement ont été déviés sur le centre-ville, ce qui a donné lieu à des embouteillages monstres le long de la pénétrante-nord et des rues de la cité. Rappelons que cette montée au créneau des habitants de la cité Khalfaoui est la quatrième depuis le mois de mars dernier.
Kamel BOUABDELLAH

BORDJ BOU-ARRéRIDJ : Un suicide et trois tentatives en une journée
Chômage, problèmes familiaux, perte de repères sociaux et religieux, qu’est ce qui peut expliquer les trois tentatives de suicide qui ont eu lieu le même jour ? En effet, dans la journée de samedi, une mère de quatre enfants, la quarantaine entamée, s’est donnée la mort en se jetant du 5e étage d’un immeuble, à Aïn Taghrout, à 30 kilomètres de Bordj Bou Arreridj. Durant la même journée, trois personnes ont tenté de se donner la mort, toutes sont âgées d’une trentaine d’années. La première s’est aspergée d’essence en plein centre ville  mais les passants lui ont arraché le briquet des mains.
La deuxième, âgée de 27 ans, est entrée dans un transformateur électrique et a menacé de se suicider en manipulant les fils électriques.  Quant au troisième cas, il a été enregistré à Ras El Oued. Un homme est monté sur une citerne de gaz dans une station de service et menaça d’y mettre le feu.
C. B.