Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Commémoration du 52e anniversaire de la mort du chahid Djilali Bounaâma

La commune de Bordj Bounaâma a commémoré, mardi, le 52e anniversaire de la mort du chahid Djilali Bounaâma, en présence du président de l'association “Mechaâl Echahid”, Mohamed Abbad, de deux compagnons d'armes du chahid, Lakhdar Bouregaâ et Omar Ramdane, et plusieurs moudjahidine des Wilayas IV et V historiques. Cette commémoration a été marquée par une cérémonie de recueillement à la mémoire des chouhada au cimetière Aïn Baâleche de la commune de Bordj Bounaâma et l'organisation au centre culturel d'une exposition de photos du  chahid et d'armes utilisées pendant la guerre de Libération nationale. Dans une intervention lors d'une conférence organisée à cette occasion, le commandant Lakhdar Bouregaâ, membre du conseil de la Wilaya IV historique, a rappelé  que le chahid Djilali Bounnama se distinguait par  une personnalité de responsable intelligent et perspicace. Le commandant Omar Ramdane a abordé, quant à lui, les circonstances de la mort du chahid Bounaâma. Djilali Bounaâma, appelé Si M'hamed, né le 16 avril 1926, à douar Beni Hendel, relevant du village Molière, baptisé en son nom après l'indépendance, a fait ses études primaires dans son village natal, en 1939, il travaille au magasin de son père dans la localité Boukaïd, puis à la mine du Vieux Djebel à Boukaïd. Djilali Bounaâma tomba au champ d'honneur le 8 août 1961 avec quatre compagnons d'armes pendant qu'il accomplissait une mission au centre-ville de Blida.

APS