L’Algérie profonde / Actualités

Tlemcen

Deux barrages ont fait le plein

À la faveur des précipitations jugées appréciables cette année, les cinq barrages de la wilaya de Tlemcen ont emmagasiné un total de plus de 200 millions de m3 ce qui augure à la fois d’une bonne distribution d’eau potable pour les populations et une disponibilité satisfaisante pour les 100 000 fellahs recensés. Deux barrages ont fait le plein cette année : El Meffrouch (13,2 millions de m3) qui dessert Tlemcen et sa région en eau potable et Sikkak situé dans la commune de Aïn Toucef (25,5 millions de m3). Les gestionnaires de ces deux retenues ont été obligés de procéder à des lâchers d’eau ce qui a permis d’accentuer l’irrigation de plusieurs hectares de terres agricoles.
À noter que le transfert des eaux du barrage de Sikkak doté de trois stations de pompage pour la desserte en eau potable de Tlemcen a permis de mobiliser 7 millions de m3 pour l’irrigation des 1 000 hectares des plaines de Hennaya et d’El Fehoul. Concernant le plus important barrage de la wilaya, celui de Hammam Boughrara qui possède une capacité de retenue de 177 millions de m3 et assure notamment l’alimentation en eau potable de la population de Maghnia, il a atteint grâce aux dernières pluies, un niveau de 63 millions de m3 rarement égalé depuis plusieurs années en raison de la sécheresse qui y a persisté. L’autre barrage, celui de Béni Bahdel (capacité 56 millions de m3) qui a assuré pendant plusieurs années l’alimentation en eau de la région d’Oran, a accumulé cette année environ 35 millions de m3. Enfin le barrage de Sidi Abdelli implanté dans la commune qui porte le même nom, a accumulé un volume de presque 70 millions de m3 alors que sa capacité totale est de 170 millions de m3. À noter que la pluviométrie enregistrée en 2011 et 2012 à travers la wilaya de Tlemcen a été de l’ordre d’environ 300 mm au lieu de 600 mm/an.


B. A.