Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

AHMER EL AÏN (TIPASA)

Eau potable, gaz de ville et aménagement des routes en point de mire

Le wali de Tipasa, Mohamed Ouchen, a effectué, le week-end dernier, une visite à Ahmer El Aïn, au cours de laquelle il a eu l’occasion de relancer et évaluer les projets de développement, axés essentiellement sur le logement, l’eau potable, le raccordement au gaz de ville et l’aménagement des routes.
Située au cœur de la Mitidja, cette daïra, à vocation agricole, manque des services les plus élémentaires et voit, de ce fait, des habitations fleurir sur des terres cultivables. Pour la préservation de ces dernières et la maîtrise de la croissance urbaine qui les menace, “l’autorité de wilaya a réactivé les instruments d’urbanisme et hiérarchisé les priorités de façon à intervenir rationnellement sur les espaces périphériques”, lit-on dans un communiqué rendu public par la wilaya de Tipasa.
Ainsi, dans le souci de livrer les 812 logements (toutes formules confondues) dans les délais, le wali a sommé les maîtres d’ouvrage d’“accélérer la cadence”. Une résiliation des marchés aux torts exclusifs de l’Entreprise de promotion du logement familial d’Aïn Defla (EPLF) pèse sur celle-ci, en raison du retard accusé dans le lancement de ses travaux. Aussi, les autorités locales, dont l’agence foncière aura préfinancé les projets d’habitats ruraux, estimés à 127 unités, sont chargées de revoir les listes des postulants et de les “sensibiliser” à verser l’apport initial.
La population de Si Lahoual, à Sidi Rached, jusqu’ici dépourvue d’eau potable, appréciera enfin cette précieuse commodité.
L’apport en eau potable sera renforcé dans l’agglomération secondaire des Cinq martyres, en plus de la construction en cours d’un château d’eau, dont la capacité est de 300 m3.
Par ailleurs, un programme de raccordement au gaz naturel fera le bonheur de 1 200 foyers de Sidi Rached, avec en appoint un linéaire de 32,3 km de route tracé, dans le cadre de l’aménagement des chemins communaux.
Afin de stabiliser la population du douar Hassasna, et dans le cadre du programme des projets de développement rural intégré (PPDRI), la construction de 50 logements ruraux et la remise en état de l’électrification rurale sont à l’ordre du jour du programme d’aide.

S. Nesrine