Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

Risque de propagation du Coronavirus

Le marché d’El-Graba à Relizane démantelé

© D. R.

Face au risque de la  propagation du coronavirus, d’une part, et dans le cadre de  la  lutte  contre  le commerce informel, d’autre  part, une  vaste opération d’éradication  du  marché d’El-Graba  a  été  entamée  hier  par  les  services communaux  et  ce, en  étroite  collaboration  avec les services  sécuritaires.

Dans ce cadre, pas moins de 50 commerçants ont été transférés au niveau du marché couvert de la cité des Grenadiers et 20 au marché couvert de Lassasse, sur les 100 commerçants qui activaient au niveau des sites informels susmentionnés.

Depuis  hier, l’image  qui  s’offre  au  regard  lorsqu’on se  penche  sur  la  cité populaire d’El-Graba est un spectacle que les jeunes Relizanais de moins de 25 ans n’ont jamais connu. En effet, une fois démantelé, ce marché, qui était un hideux chancre au beau milieu de la cité, montre enfin un visage dont  tous les vieux Relizanais ont rêvé. 

Désormais, l’espace que des centaines de commerçants avaient  transformé en un bidonville apparaît dans toute son étendue. Avec la démolition de ce marché informel, c’est pratiquement l’ensemble des espaces urbains squattés qui retrouvent leur fonction naturelle. Pour y parvenir, le  maire  de  Relizane s’est personnellement impliqué dans l’organisation du chantier.

Les plus gros travaux ayant été effectués durant une grande  partie de la nuit, ce n’est qu’au lever du jour que les quelques centaines de commerçants ont découvert le spectacle. Il y a bien  eu  quelques  tentatives  de manifestation, mais  l’impressionnant  service  d’ordre  a  vite  fait  de  contenir  la  foule. En compensation des marchés informels, la wilaya a mis à disposition plus de 100 stands répartis à travers deux marchés disséminés aux quatre coins de la wilaya.

Seulement,  il  se trouve  que, parmi  la  grande  majorité  des  commerçants délogés, seul un petit nombre a des racines à Relizane, les autres sont le fruit d’un exode rural rampant qui, des années durant, a alimenté le tissu urbain de Relizane en main-d’œuvre corvéable et insatiable. Rien qu’au niveau du marché d’El-Graba, ils sont des centaines à activer sous des prête-noms.Bien malin celui qui parviendra à démêler cet écheveau où se planquent d’anciens élus et de nombreux fonctionnaires. 

Car, malgré ses apparences disgracieuses et rebelles, ce  marché  était  très convoité en raison des immenses  revenus  qu’il assurait à ses  bénéficiaires. Cependant, une telle initiative n’est que salutaire, en attendant que d’autres opérations similaires se poursuivront incessamment, afin de toucher d’autres marchés informels à travers le territoire de la wilaya.
 

E. Y.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER