Scroll To Top

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Le parquet général de la Cour répond à LADDH

Le parquet général de la Cour de Laghouat a   souligné hier les «bonnes conditions» carcérales au niveau de l'établissement  de rééducation de Laghouat «conformément aux règlements en vigueur». Dans un communiqué parvenu à l'APS, le parquet général a réaffirmé les «bonnes conditions de traitement des détenus dans cet établissement,  conformément aux règlements en vigueur, aussi bien du point de vue de la nutrition  améliorée et équilibrée, des conditions d’hygiène, des soins, et du droit aux  promenades régulières à des horaires adaptés à la région».    Dans le communiqué, le parquet général apporte un «démenti catégorique» à un texte rendu public lundi dernier par la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH, bureau de Laghouat), et faisant état «de mauvaises conditions de détention» au niveau de l’établissement précité. «L’établissement de rééducation de Laghouat est soumis en permanence à des contrôles de magistrats de l’instruction et du parquet, ainsi que du service épidémiologique et de médecine préventive relevant de l’établissement public  de santé de proximité de Laghouat dont la dernière en date, inopinée, a eu lieu  le 16 juillet courant», a ajouté la même source. «Le rapport écrit de ce service a attesté de la disponibilité de l’eau, et des bonnes conditions d’hygiène dans lesquelles se trouvent le réfectoire, le magasin de produits alimentaires et les dortoirs», a-t-on signalé.   Le bureau de Laghouat de la LADDH avait fait état, citant des membres de familles de détenus incarcérés à Laghouat, de mauvaises conditions de détention constatées (manque d’hygiène, malnutrition, promenade dans la cour à des heures inadaptées, durant ce mois de Ramadhan...).

 

APS