Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Le réquisitoire du wali de Skikda

L’installation du nouveau maire de Skikda, ce lundi, a été mise à profit par le chef de l’exécutif de la wilaya, M. Faouzi Benhassine. Ce dernier a, en effet, infligé aux pensionnaires de l’APC, un véritable réquisitoire sur la gestion chaotique des affaires de cette riche commune. Le wali révèlera que l’APC a consommé moins de 6,25% des crédits. Les chiffres avancés suite à un diagnostic de terrain font ressortir que sur les 12,7 milliards de dinars consacrés au fonctionnement, moins de 1% a été consommé. Pour les 311 opérations inscrites dans le budget d’équipement d’un montant de 6,25 milliards de dinars, 6,23 milliards de dinars pour 154 opérations et 6,51 milliards de dinars pour la réalisation de 102 opérations n’ont pas encore été lancées. Par ailleurs, le wali reviendra sur le terrible accident qui a coûté la vie à trois collégiens du CEM Ibn Khaldoun, il y a une dizaine de jours. Dans ce sens, il relèvera l’absence d’un plan de circulation. “Le manque de coordination, le laisser-aller total dans le suivi des opérations de développement a négativement influé sur la vie des citoyens”, dira le wali. Il rajoutera qu’il y a une dégradation totale du réseau routier, l’hygiène et l’assainissement pour cause d’absence de coordination entre l’APC et la société civile. Pour faire face à cette situation  lamentable, le wali a insisté sur la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie, une nouvelle dynamique pour répondre aux préoccupations des citoyens appelant à introduire d’autres mécanismes pour booster un développement réel et durable avec un suivi rigoureux des projets lancés. Il dira que le nouveau maire doit s’occuper du problème de logements en réalisant les logements financés par la commune  ainsi que la préparation de la saison estivale qui doit être une préoccupation majeure. M. Faouzi Benhassine dira encore que l’APC de Skikda dispose d’une forte trésorerie qui lui permet de répondre aux préoccupations de citoyens. Pour ce faire, les élus doivent être à la hauteur des attentes de la population. A son tour, le nouveau maire, tout en demandant l’aide de la wilaya, a promis de faire des efforts afin d’améliorer la gestion de l’APC.


A. B