Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

Dépistage précoce du cancer du sein à Mila

Plus de 480 femmes ont subi des examens

Plus de 480 femmes âgées de plus de 40 ans ont subi des examens spécialisés  de dépistage précoce du cancer du sein à Mila.

Selon le directeur de la Cnas de Mila, Chawki Acheuk, ces patientes ont été prises en charge par le centre régional d’imagerie médicale de Jijel. “Pas moins de 486 femmes âgées de 40 ans et plus ont subi des examens spécialisés depuis le lancement, le 2 janvier 2010, de l’opération de dépistage précoce du cancer du sein”, dira Dr Acheuk lors d’une conférence de presse qu’il a animée, la semaine écoulée, au siège de son administration à Mila. Cette opération, définie à juste titre comme étant un appoint aux prestations de prévention assurées par le secteur de la santé publique, vise à faciliter l’accès gratuit aux soins et examens médicaux spécialisés à l’ensemble des assurées sociales et leurs ayants droit. “L’objectif poursuivi à travers cette opération de dépistage précoce du cancer du sein reste de faire profiter la gent féminine ciblée des soins et examens spécialisés, car une seule mammographie pratiquée chez le privé revient entre 5000 et 8000 DA”, dira Dr Acheuk qui soulignera, d’autre part, que le centre régional de Jijel, à l’instar de tous les centres régionaux d’imagerie médicale de la Cnas, est encadré par des spécialistes et doté d’équipements médicaux sophistiqués, tels que l’IRM, le scanner, la mammographie, l’échographie, l’écho Doppler et autres. Aussi lance-t-il un appel à l’intention des assurées sociales et leurs ayants droit remplissant les conditions d’âge requises de se faire dépister au niveau cette structure de la Cnas. Par ailleurs, il fera, lors de son intervention, un tour d’horizon des différentes activités et réalisations qu’a connues son secteur ces dernières années, et soulignera, en ce sens, que le taux de couverture en carte Chifa à Mila frise les 99%. “Nous avons délivré 114 000 cartes Chifa, ce qui représente un taux de couverture de près de 99%”. Dans cet ordre d’idées, l’intervenant annoncera que les titulaires de cartes Chifa pourront, à compter du 3 février prochain, se faire délivrer les médicaments partout en Algérie et pas seulement à Mila, comme il est d’usage actuellement, révélant dans la foulée que la valeur des ordonnances médicales sera portée à 3000 DA, au lieu de 2000 DA présentement. En parlant du conventionnement des pharmaciens, des médecins et des opticiens, le directeur de la Cnas assure que toutes les pharmacies de la wilaya sont maintenant conventionnées avec la Cnas, ainsi que les 6 opticiens que compte la wilaya. Pour les médecins conventionnés, ils sont au nombre d’une centaine, soit une couverture assez satisfaisante, selon Dr Acheuk.

K B