Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Magazine

Los Angeles

1 000 animaux morts trouvés dans un local commercial

Près de 2. 000 animaux, dont 1000  étaient morts, ont été trouvés vendredi dans un local commercial en banlieue de  Los Angeles, d'après l'association Inland Valley Humane Society & SPCA.   “Près de 2 000 poulets, perruches, perroquets, et autres animaux exotiques  ont été secourus dans un entrepôt industriel où ont également été découverts  des dizaines de poissons exotiques”, d'après ce communiqué. La police de Montclair, ville de la grande banlieue de Los Angeles, est  intervenue à la suite d'une inspection pour violations du code des bâtiments  industriels. Les inspecteurs ont “entendu des bruits d'animaux et ont ensuite senti  l'odeur de décomposition”, a expliqué à l'AFP John Minook, porte-parole de la police de Montclair. Les agents ont alors trouvé les animaux “dans des conditions effrayantes, sans nourriture ni eau”, écrit Inland Valley Humane Society dans son communiqué. “C'est ce que j'ai vu de pire au cours de mes neuf ans avec l'association”, a affirmé à la chaîne ABC Silvia Lemos, une membre de Inland Valley Humane Society. “Il y avait des cages avec des animaux morts, pas de ventilation, des animaux qui vivaient dans des fèces et des cadavres d'animaux, il y avait des  poussins, des rats, un caméléon, des serpents...”, a indiqué M. Minook. “L'odeur était atroce à cause des fèces, de la décomposition et de la  chaleur”, a-t-il ajouté.  Le propriétaire des animaux, décrit par le sergent Minook comme “blanc et qui semble âgé d'une cinquantaine d'années”, avait été arrêté plus tôt cette  semaine pour des accusations sans lien avec cette affaire. Il va maintenant faire l'objet de “plusieurs chefs d'accusation d'ordre  pénal pour cruauté envers des animaux”, conclut l'association. “Il semble qu'il ait souffert de troubles mentaux”, et il n'y a pas de  signe qu'il ait fait de la contrebande “ou vendu quoique ce soit”.  Les autorités ne savent pas comment il a pu accumuler tant d'animaux sans  attirer l'attention plus tôt. Mais M. Minook souligne que l'entrepôt se situait  dans un complexe industriel où il y avait peu de passage.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER