Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Magazine

Le chercheur Madjid Abdelaziz l’a évoqué à Montréal

Comment provoquer la pluie artificielle

Cet ancien chef de projet chez le constructeur automobile Volkswagen a rappelé comment avec son appareil il avait provoqué la neige en mai 2013 à Laghouat.

On connaît Anzar et son rituel invoquant les cieux pour provoquer la pluie quand la terre a soif, la période automnale bien entamée. On connaît aussi la “prière de la pluie”, à l’origine pratique soufie, avant d’être pervertie par la bigoterie ambiante. Mais voilà que la science est bien avancée en la matière : aujourd’hui, on peut provoquer une pluie artificielle. Le chercheur algérien Madjid Abdelaziz, établi en Allemagne, a développé une technologie de Cloud booster, expérimentée dans une trentaine de pays. De passage à Montréal où il a animé une série de conférences, M. Abdelaziz a expliqué, vendredi, en quoi consiste ce système en circuit fermé. L’intervenant dit s’être inspiré des pyramides égyptiennes construites sur la base de spirales formées de la proportion géométrique du nombre d’or. Des formes fractales, c’est-à-dire des objets mathématiques, pour changer l’échelle matérielle du milieu. Placé dans un lac d’eau, l’appareil provoque un champ magnétique uniforme avec des effets aérosols. S’ensuit alors l’évaporation et la condensation des nuages qui se désintègrent, pour se transformer enfin en pluie. La technique est valable même en été et dans le désert. Le chercheur originaire de Tigzirt en Kabylie maritime, a fait état de la réussite d’un projet agricole dans le désert algérien. Lancé en 2005, le projet consiste en la plantation de 50 000 arbres fruitiers, dont 2 500 oliviers sur une superficie désertique de 30 hectares. Avec sa technologie, M. Abdelaziz participera à la constitution d’un microclimat avec la pluie artificielle. Au bout de quelques années, cet espace aride s’est transformé en un verger verdoyant, un Éden terrestre, avoue-t-il. Cet ancien chef de projet chez le constructeur automobile Volkswagen a rappelé comment avec son appareil il avait provoqué la neige en mai 2013 à Laghouat. “Avec 100 000 arbres, on peut avoir des petits cycles de pluie sur presque toute l’année”, a soutenu le conférencier. Ce dernier a explicité le processus qui prend parfois des aspects mystiques mais qui ont un soubassement scientifique. M. Abdelaziz ambitionne de lancer un projet de plantation d’un million d’arbres en Kabylie, une région dont le tissu végétal est, chaque été, ravagé par les incendies de forêt. Avec sa technologie, on peut faire face à la sécheresse en provoquant la pluie artificielle avec la fécondation des nuages.

De Montréal : Yahia Arkat


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Alex le 26/11/2017 à 19h36

Bonjour, Je viens de lire ce message et j'ai pouffé de rire !!! Ça m'a rappelé l'épopée d'un certain Zaabit qui découvert un remède pour le Diabète. En faisant une petite recherche et en voyant ces espèces de petits canons orientés vers le ciel, ça m'a rappelé un certain C-FAST inventé par un militaire égyptien qui promettait de diagnostiquer et de guérir toutes les maladies et à distance. Un peu de sérieux !!! Vous parlez d'aspect mystique !! Le bon mot est CHARLATANISME !!! Bonne journée.

Commentaires
1 réactions