Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Magazine

Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

La forêt de Boumahni, un espace naturel menacé

La forêt de Boumahni, qui s’étend sur une superficie de 10 kilomètres carrés sur le territoire des deux communes d’Aïn Zaouia et d’Aït Yahia Moussa, est plus que jamais menacée. Ce dense massif du sud de la wilaya de Tizi Ouzou qui constitue une immense réserve de chêne-lièges, de lentisques, de ronces et d’autres espèces et variétés végétales est, depuis quelques années, livré sur un plateau d’argent aux “pilleurs” d’un nouveau genre qui usent et abusent de la tronçonneuse. Si durant les deux dernières décennies, cet impénétrable massif a servi de zone de repli aux éléments de l’ex GPSC, aujourd’hui que ces derniers sont délogés de leurs tanières, les tronçonneuses ont pris place et scient tout sur leur passage, notamment les espaces plantés de pins et d’eucalyptus durant les nombreuses campagnes de reboisement menées à la fin des années 70 et 80 dans cette région. “Ces pilleurs utilisent ce bois coupé comme des pieds droits qu'ils vendent aux constructeurs. Vraiment, ils agissent sans scrupule. Il faudrait que les peines soient lourdes à l’encontre de ces contrevenants” estime un habitant d’Ath Maâmar, dans le douar de Boumahni, précisant que cette déforestation et ce défrichement sauvages sont également, en partie, l’œuvre des citoyens voisins de ce vaste maquis. “Certains ont même construit des villas sur des terres qui appartiennent au domaine privé de l'État. Chaque jour que Dieu fait, cette forêt subit des agressions diverses. Pourtant,  c’est un poumon d’oxygène pour toute la région. En plus, nous avons relevé des incendies qui ont ravagé une grande partie de buissons faisant partie de cette forêt fortement boisée, à cause de la négligence d'automobilistes”, souligne un autre habitant. Nos interlocuteurs espèrent que toutes les mises en demeure adressées à ces “agresseurs” de la nature  soient un jour exécutées par les services concernés et que ceux-ci soient présentés à la justice. Les brigades forestières devraient être sévères  parce que ces personnes n’ont pas répondu à ces interpellations écrites, en mettant un terme à leurs agissements nuisibles. Il y a aussi lieu de rapporter qu’aux abords de certaines routes qui traversent cette forêt, sont improvisées des décharges publiques, souvent sources de lourdes conséquences au moment de leur incinération. Des départs de feu ont eu lieu à partir de ces dépotoirs. L’exemple édifiant est celui localisé sur la route vers le douar de Boumahni en passant par El-Mechmel où la décharge inquiète sérieusement les riverains. En cette période estivale, la crainte est si forte parce qu’un mégot jeté dans ces dépotoirs pourrait se transformer en désastre écologique. Pourquoi pas un projet de forêt récréative à Boumahni ?, s’interrogent les habitants estimant que cela boostera à coup sûr le développement local, et puis, ce sera une opportunité pour les artisans des villages limitrophes d’écouler leurs produits du terroir d’autant plus que la municipalité d'Aïn Zaouia regorge d’unités de poterie. Ce sera aussi une occasion aux jeunes de toute la région de trouver un emploi parce que l’arrivée de visiteurs vers ce site ne sera que bénéfique pour eux. Par exemple, ils  ouvriront de petites buvettes et autres endroits pour la restauration. En fait, il est temps de mettre en place un système de surveillance accru afin de limiter les dégâts et trouver des mécanismes à même   d’exploiter au mieux cet espace naturel au lieu de le laisser à la merci de ces personnes sans scrupule.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER