Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Magazine

#LibertéVENDREDI

"Open Minds", la version estudiantine de l'Open source

©D.R.

Le club « Open Minds » est un club d’étudiants de l’université des sciences et technologies « Houari Boumediene » (U.S.T.H.B). Son but est la promotion de l’ « Open source », chose assez méconnue en Algérie, donnant des alternatives à certains logiciels informatiques populaires mais, en vrai assez limités et contraignants.

Avant de présenter le club, une explication sur l’ « Open source » s’impose.
Contrairement aux logiciels « Close source » utilisés par la majeur partie des gens sous Windows,  (ces logiciels ils ne peuvent pas être modifiés par les simples utilisateurs). En fait,  les outils « Open source » peuvent être modifiés seulement selon le besoin des utilisateurs,  et par leur code source ouvert au public, tous peuvent détecter les failles, les rapporter et les corriger pour les perfectionner, puis les redistribuer.

La philosophie derrière l’Open source c’est le partage. De plus ça permet une meilleure sécurité vis-à-vis de la vie privé, car il y a moins de failles et en plus les fournisseurs ne se donnent pas des droits sur le contenu personnel des utilisateurs, et leurs propriétés intellectuelles.

Pour revenir au club, celui-ci fut fondé en mars 2009,  par quatre étudiants de l’USTHB ayant constaté l’existence d’alternatives aux systèmes d’exploitation et logiciels informatiques majoritairement utilisés (principalement Microsoft). Les alternatives sont libres gratuites, performantes et peuvent donner de meilleurs résultats. Les étudiants en question avaient alors pris pour but de faire connaître ces alternatives au grand public. Ils avaient d’ailleurs constatés qu’un club scientifique à ladite université était une bonne idée pour faire cela. Avec le soutien de quelques responsables de celle-ci « Open Minds Club » voit le jour.
L’idée est aussi d’aller au delà du domaine de l’informatique, et de toucher tout les domaines possibles. Notre interlocuteur, Samy, un membre de ce même club nous a indiqué à ce propos : « On essaye de dire aux gens, si vous avez une compétence dans un domaine particulier on va vous donner la plateforme pour partager ce savoir ». 

Open Minds a plusieurs activités à son compteur, déjà il y a les formations ouvertes à tous les étudiants de l’université (à titre d’exemple en LaTeX, qui est un langage permettant de créer des documents écrits de haute qualité. Ou GIMP outil de manipulation d’images, qui à la différence de Photoshop est gratuit, modifiable pour être adapté à l’utilisation du propriétaire et redistribué avec les changements).
Les formations  ne touchent pas seulement le domaine technique, à titre d’exemple le club à donné des formations en langues (notamment en italien, en japonais, et en anglais), d’autres en psychologie sociale, Body language, ou même une initiation à la photographie.


  D’autre part il y a les événements, qui sont réalisés  en partenariat avec d’autres clubs, dont on peut citer un, ou il y a eu une récupération de vieux PC au sein de l’université, et le recyclage de tout ce qui fonctionnait encore pour monter de nouvelles unités improvisées à 100% fonctionnelles. Le Pi day, en partenariat avec un club de Plytech durant l’année universitaire 2014/2015 fut un événement national. Il y a notamment d’autres évènements qui ont été organisés uniquement par Open Minds, comme l’« InforMathics » durant lequel il y a eu des conférences pour expliquer aux gens le rapport entre les mathématiques et l’informatique. Mais, l’événement phare du club reste bien sûr la « GNU Linux Install Party » organisé chaque année, il se divise en 3 parties :  
 

-Des conférences de vulgarisation où des personnes de divers domaines sont invités (médecins, informaticiens et autres), afin d’expliquer comment l’open source les a aidé dans leur vie. « Par exemple on a eu un médecin qui utilisait l’open source pour faire des IRM ». D’autres plus technique portant sur le Big data ou sur l’open source toujours mais  visant un public ayant déjà des connaissances dans le domaine.  Ces conférences ont donné un certain écho au club sur le territoire national. 
     -Il y a aussi les Workshops qui sont animés généralement par des adhérents du club, durant lesquels on apprend à utiliser le système GNU Linux, les différences entre ce qui est utilisé habituellement et ce système (en réalité peu nombreuses), et certaines subtilités inexistantes sur d’autres systèmes d’exploitations.

Nous réalisons entre 4 à 5 workshop durant l’Install part, ces ateliers se déroulent marge des conférences. 

    -Enfin, la partie ayant donné le nom à l’Install Party, consiste à l’installation de GNU Linux sur les ordinateurs des gens qui le souhaitent.

En clair, cet événement « est vraiment l’esprit du club, où l’on essaye de partager un maximum de savoir autour de l’open source», a précisé Samy. Pour cette année universitaire (2015/2016) cet événement devrait avoir lieu début  mai, pour plus de précision, il est conseillé de consulter la page du club en bas de l’article.

Quant aux réalisations du club, certains adhérents ont réussi dans le domaine de l’Open source, la plus connue se nomme Majda Nafissa Rahal, ancienne représentante de Mozilla en Algérie, puis Mentor des représentants. Elle fait aussi partie du conseil des 9 de Mozilla. Mais d’un côté plus général Open Minds a donné des conférences, comme cité avant, un peu partout à travers le pays, et a participé à plusieurs salons nationaux. 

Mohamed BENAROUDJ

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER