Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Magazine

Biodiversité et valorisation du patrimoine culturel en Algérie

Vers la constitution d'un réseau de journalistes spécialisés

La direction nationale du projet relatif à la conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et l’utilisation des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie organise du 16 au 20 septembre courant une formation en biodiversité et patrimoine culturel au bénéfice des journalistes et correspondants de presse de la wilaya de Tamanrasset. La formation permettra non seulement de renforcer les connaissances de la corporation et les pratiques journalistique en patrimoine éco-culturel, mais elle vise également à fournir au grand public les informations de base en mesure d’orienter ses choix à même de contribuer à la prise de conscience et à la responsabilité individuelle et collective en matière de gestion et des ressources éco-culturelles. “L’association et l’implication des représentants de la presse locale dans les questions de protection et de valorisation du patrimoine écoculturel constituent un enjeu décisif pour la réalisation des objectifs du projet” soulignent les organisateurs qui aspirent à la constitution d’un réseau de journalistes dédié à la biodiversité et au patrimoine culturel pour informer et sensibiliser le public aux thématiques y afférentes en adoptant un message simple et clair. La formation, qui se déroulera au centre d’interprétation de l’Office national du parc culturel de l’Ahaggar à Tamanrasset, permettra aux journalistes participants de “se familiariser avec les principes relatifs à la protection de la biodiversité et à la valorisation du patrimoine, mais surtout de connaître les potentialités naturelles et culturelles des parcs culturels en Algérie” a expliqué la direction du projet, en précisant que la formation, animée par trois experts, sera scindée en deux parties, théorique et pratique.
La partie théorique s’articulera autour de quatre modules, dont l’initiation à la biodiversité et au patrimoine culturel ainsi qu’au rôle de la communication dans leur conservation et valorisation. Les participants seront ainsi formés aux techniques de rédaction dans les médias traditionnels et numériques. La partie pratique consiste en une production journalistique sur un sujet concernant le projet et les aspects naturels et culturels du parc culturel de l’Ahaggar. Devront participer à cette session 16 journalistes et correspondants activant pour le compte de différents organes médiatiques. Au terme de cette initiative, les autorités locales et les secteurs concernés seront invités à accorder plus d’intérêt à cette thématique et penser désormais à l’insérer dans leurs programmes et plans d’action à l'effet de faire aboutir la stratégie nationale liée à la conservation de la biodiversité. La cérémonie de clôture sera agrémentée d’une visite touristique au village Tit, à 40 km du chef-lieu de la commune, selon toujours la direction du projet.  

RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER