Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Management

Hodna : Entité privée, créée en 1999

Hodna Lait dans le sillage du boom de l’agroalimentaire

La capacité de production de l’entreprise est de plus de 700 000 litres/jour de lait. Ce qui fait de la société l’une des plus importantes en Algérie dans le domaine.

Hodna Lait, une entreprise privée, à responsabilité limitée (Sarl), a été créée en 1999 par Dilmi Smaïl, en association avec deux autres actionnaires. Le site Hodna s’étale sur une superficie de 6 ha, dont 4 réservés aux ateliers de production, magasins de stockage de matières premières et emballages. L’entreprise a connu un début très timide en se contentant de produire du lait pasteurisé partiellement écrémé totalisant modestement 40 000 l/j. Mais la bonne qualité du produit, la forte demande en produits laitiers et le fait que Hodna Lait était la seule entreprise ayant pris pied dans une région qui se faisait approvisionner par des entreprises du secteur étatique ou privé des wilayas limitrophes (Sétif, Batna, Bordj Bou-Arréridj) ont fait que la société a mis en place un important plan d’investissement et même des projets de partenariat. Elle s’est lancée dans le boom de l’agroalimentaire. Elle n’a cessé d’investir dans les moyens matériels et humains. Et cela lui a permis d’arriver aujourd’hui à conquérir des parts de marchés et s’imposer dans un secteur où les entreprises se livrent concurrence dans un pays qui occupe le premier rang dans la région maghrébine, en matière de consommation de lait. Le premier atelier de production a été mis en service en octobre 1999 (220 000 l/j), le deuxième en septembre 2004 (200 000 l/j), le troisième en février 2010 (95 000 l/j), le quatrième en août 2010 (200 000 l/j). Les quatre usines fonctionnent en régime continu. Hodna Lait a également lancé deux nouveaux laits, grâce, notamment, à l’installation de deux nouvelles lignes de production UHT par Tetra Pak, leader mondial de solutions de traitement et de conditionnement de produits alimentaires. Ce partenariat, Smaïl Dilmi, directeur général de Hodna Lait, en est fier. Dans l’une de ses déclarations récentes, il soulignait : “Notre ambition depuis près de 15 ans est d’offrir des produits laitiers de qualité, fabriqués localement, aux consommateurs algériens. Nous sommes là aujourd'hui pour récolter les fruits de ce partenariat grâce auquel nous avons la possibilité de proposer des produits inédits, notamment le lait UHT 100% à base de lait de vache. C’est une révolution qui devrait nous permettre de satisfaire de nouveaux clients soucieux de consommer, au quotidien, du lait de vache sain et sûr.” L’entreprise emploie aujourd’hui plus de 800 employés. Hodna Lait compte également une filière agro-élevage comprenant 100 éleveurs pour 9000 vaches en lactation. Cela représente trois millions de litres par mois et 800 000 litres de lait transformés par jour. Hodna Lait exploite 5 bassins en Algérie, à savoir Sétif, Batna, M’sila, Médéa et Bordj Bou-Arréridj. L’entreprise dispose de ses propres dépôts à Alger, Annaba et Oran, ainsi qu’un réseau de distribution secondaire comprenant un grand dépôt particulier dans chaque wilaya. L’entreprise a su tirer profit de l’essor que connaît la filière de l’agroalimentaire. L’industrie agroalimentaire dégageait 266 milliards de dinars de valeur ajoutée en 2012, dont 90% provenant du secteur privé, selon une étude élaborée par le ministère de l’Industrie, dont Liberté détient une copie. L’agroalimentaire, avec ses 11 branches, comptait, à fin 2012, plus de 20 295 entreprises et plus de 150 000 travailleurs. 20 198 PME privées opèrent dans les industries agroalimentaires correspondant à 4,8% des PME totales, employant quelque 115 000 salariés. Une vingtaine de grandes entreprises privées, employant quelque 16 000 travailleurs, y activent également.   


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER