Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

FOOT / Omnisports

Escrime : Coupe du monde de fleuret féminin (étape d'Alger)

Bernaoui : “L'élimination des Algériennes n'est pas une surprise”

Le président de la Fédération algérienne d'escrime (FAE), Raouf Bernaoui, a estimé que l'élimination des huit Algériennes engagées en phase de poules de l'étape d'Alger de la Coupe du monde de fleuret féminin (seniors), qui se dispute à la salle Harcha-Hacène, n'était pas une surprise. “Notre élimination dès la phase de groupes n'est pas une surprise, vu les moyens dont nos adversaires disposent par rapport aux nôtres. Cette compétition regroupe les meilleures escrimeuses au monde qui sont des médaillées aux Mondiaux et Jeux olympiques. C'est difficile pour nous de rivaliser avec elles à ce stade de la compétition”, a indiqué à l'APS Bernaoui, en marge du déroulement du tableau des 64 du tournoi. Huit Algériennes ont été engagées dans cette compétition internationale qui a débuté vendredi, en l'occurrence ElHaouari Narimene, Ghazi Lila, Guemmar Chaïma Nihal, Khelfaoui Anissa, Khelfaoui Louiza, Mebarki Meriem, Tantast Yasmine et Zeboudj Sonia. “On avait annoncé qu'on allait engager une équipe très jeune lors de cette échéance internationale. Franchement je suis très satisfait du niveau technique montré par nos jeunes joueuses depuis l'entame de la compétition. Par exemple, Mebarki a gagné un match face à une Sud-Coréenne et ce n'était pas facile devant une escrimeuse qui représentait une nation habituée des podiums lors des rendez-vous mondiaux.” À ce titre, Bernaoui juge que cette étape de Coupe du monde permettra aux Algériennes de se frotter à des joueuses de “classe mondiale”. “Ce genre d'événements permettra à nos huit joueuses de se frotter avec ce qu'il y a de meilleur au monde, des adversaires dont la majorité sont installées dans le Top 100 mondial. Leur participation est très bénéfique, car elles observent de très près les grandes championnes, c'est un plus pour elles, ça leur permettra de croire en leurs capacités pour devenir un jour, pourquoi pas, de grandes championnes de haut niveau”, a espéré le patron de l'instance fédérale, tout en enchaînant : “Cette échéance est une préparation pour notre équipe nationale qui prendra part aux Jeux africains de la jeunesse (juillet 2018 à Alger) et aux Championnats du monde des cadets d'ici deux ans. C'est de cette manière qu'on pourra rivaliser mondialement et pourquoi pas gagner des médailles et atteindre le haut niveau.” D’autre part, l'Italienne Alice Volpi (n°2 mondial) a remporté l'étape d'Alger de la Coupe du monde de fleuret féminin (seniors), en s'imposant devant sa compatriote Erica Cipressa sur le score de 15 touches à 6, en finale de l'épreuve individuelle disputée samedi à la salle Harcha-Hacène (Alger). La troisième place du podium est revenue à la Russe Inna Deriglazova (n°1 mondial) et la Polonaise Hanna Lyczbinska. Avant le déroulement de la finale, le match gala opposant une sélection africaine au reste du monde a vu la victoire des Africains sur le score de 45 touches à 42.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER